Jacques Sicard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Sicard
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Œuvres principales
  • Films en prose, 2013
  • Suites Chromatiques, 2018
  • Vingt-cinq photographies de Chris Marker, 2021

Jacques Sicard, né le à Toulon, est un écrivain, poète, critique et cinéphile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spectateur des œuvres cinématographiques de Friedrich Wilhelm Murnau[1], Yasujirõ Ozu[2], Chris Marker[3]et Jean-Luc Godard[4], Jacques Sicard collabore à partir de 2004 à des revues de cinéma, imprimées ou numériques, dont La Lettre du Cinéma[5] auprès de Vincent Dieutre[n 1], et Les Cahiers du cinéma, sous la direction de Jean-Michel Frodon, par le biais d'une chronique régulière sur le web[6],[7].

De 2005 à 2009, ce sont 142 ciné-poèmes dénommés "Cartes-postales ciné-poétiques" sur le site internet des Cahiers du Cinéma[n 2] qui sont publiés.

Il est depuis 2010 membre du Comité de rédaction de la revue Verso et participe de façon suivie aux Cahiers de Tinbad fondés par Guillaume Basquin[n 3], à Hippocampe dont Gwilherm Perthuis est le rédacteur en chef et à La Barque dans l’Arbre inspirée par Olivier Gallon[8].

D’autres revues relevant de la littérature, de la poésie et plus généralement des Arts, ont accueilli ses textes[9].

En 2013, il publie son premier ouvrage composé de notes poétiques : Films en prose.

En février 2021, il publie son onzième ouvrage : Vingt-cinq photographies de Chris Marker.

Style et Contenu[modifier | modifier le code]

Les textes de Jacques Sicard prennent leur source dans des œuvres artistiques, principalement des œuvres de cinéastes. À partir de celles-ci, l'auteur donne libre court à son imagination et compose des fragments poétiques ou des "ciné-poèmes".

Un ciné-poème est un film transposé en phrases, de la longueur d'une notation (que sa forme sur la page soit proche de celle du cadre cinématographique) « dont les modèles sont les Petits Poèmes en prose de Baudelaire et Les Illuminations de Rimbaud ».

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs

  • « Bartas, Poésie », dans Sharunas Bartas ou Les Hautes Solitudes, [Saint-Vincent-de-Mercuze] : De l'Incidence  ; [Paris] : Centre Pompidou, , 240 p. (ISBN 978-2918193364), p. 211-219
    Hommage à Šarūnas Bartas
  • Coécrit avec Philippe Blanchon, Alain Jugnon, René Noël, Pierre Rottenberg, Michel Surya, Politique de l'auteur, Toulon, La Nerthe, , 64 p. (ISBN 978-2490774166)
  • Coécrit avec Philippe Blanchon, Bruno Lemoine, René Noël, Politique de l'auteur 2, Toulon, La Nerthe, , 70 p. (ISBN 978-2490774203)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. membre du comité de rédaction
  2. rédacteur en chef : Laurent Laborie.
  3. écrivain, fondateur des éditions Tinbad

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Blanchon et Jacques Sicard, Chorus, Paris, La Nerthe (ISBN 978-2490774005), pages 13, 25, 27, 30, 33, 34,37, 38, 81, 97
  2. Jacques Sicard, Ozu-san, Z4 ÉDITIONS, , 110 p. (ISBN 978-2490595600)
  3. Jacques Sicard, Vingt-cinq photographies de Chris Marker, Paris, La Barque, , 40 p. (ISBN 978-2917504475)
  4. Philippe Blanchon et Jacques Sicard, Godard - De Manon Lescaut à Manon L’Écho, Paris, La Nerthe, , 66 p. (ISBN 978-2916862811)
  5. « Collection des titres de périodiques - La lettre du cinéma », sur www.cineressources.net (ISSN 1281-0304, consulté le )
  6. BNF catalogue, « Notice Bibliographique - Jacques Sicard », sur catalogue.bnf.fr
  7. Institut français du Japon - Tokyo, « Agenda cinéma : L’Arrivée d’un train à la Ciotat par Jacques Sicard in Cahiers du Cinéma, ciné- poème 89 », sur institutfrancais.jp/tokyo/fr,
  8. écrivain, fondateur des éditions La Barque
  9. Recours au poème, « Poésie et mondes poétiques : À propos de Jacques Sicard et ses publications dans la revue », sur recoursaupoeme,
  10. Hervé Laurent, « Jacques Sicard : Abécédaire », sur cahiercritiquedepoesie.fr,
  11. Jean-Paul Gavard-Perret, « Jacques Sicard, La Géode et l'Éclipse », sur lelitteraire.com,
  12. Didier Ayres, « La Géode et l'Éclipse, Jacques Sicard », sur lacauselitteraire.fr,
  13. Jean-Claude Hauc, « Déplacements, vibrations, entre oratorio et symphonie », Les Lettres françaises N°169,‎ (lire en ligne)
  14. Florence Trocmé, « (Anthologie permanente) Jacques Sicard, Suites chromatiques », sur poezibao.typepad.com,
  15. Jean-Paul Gavard-Perret, « Jacques Sicard, Suites chromatiques », sur lelitteraire.com,
  16. Yasmina Mahdi, « Ozu-san, Jacques Sicard », sur lacauselitteraire.fr,
  17. Jean-Claude Hauc, « A quattro mani », Les Lettres françaises N°14,‎ (lire en ligne)
  18. Accès payant Genica Baczynski, « Livre. Des yeux éperdus de mots », sur humanite.fr,
  19. Jérémy Liron, « 25 photographies de Chris Marker - Jacques Sicard », sur lironjeremy.com,
  20. Yasmina Mahdi, « Jacques Sicard, Vingt-cinq photographies de Chris Marker », sur lelitteraire.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :