Jacques Saunier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saunier.
Ne doit pas être confondu avec Jacques Saulnier.
Jacques Saunier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président-directeur général (en)
École polytechnique
-
Jean-Noël Augier (d)
Daniel Guillon (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (94 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Jacques Saunier, né en août 1924, est un général de corps d'armée français, notamment commandant de l'École polytechnique.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

En 1944, pendant la seconde guerre mondiale, Jacques Saunier a été déporté lors d'une rafle alors qu'il allait chercher une Boule de pain à Belfort. Il sera ensuite employé en tant qu'électricien pour le Service du travail obligatoire. Après plusieurs mois il s'évadera et reviendra au sein de sa famille avec une boule de pain en s'excusant d'avoir été si long[1].

Après avoir été cannonier pendant deux ans, Jacques Saunier choisit la carrière d'officier et réussit le concours d'entrée à Saint-Cyr. Il franchit les différents échelons de la hiérarchie et devient général de brigade.

Il est nommé en 1978 directeur général de l'École polytechnique[2],[3]. Depuis 1977, de fortes tensions divisent le conseil d'administration et le corps professoral de l'école ; le général Saunier contribue au retour au calme et à la sérénité[4]. Il présente aux journalistes son établissement comme étant plus démocratique que l'université et moins élitiste que l'internat[5]. Il dirige l'École jusqu'en 1982[6]. Général de division, il est promu général de corps d'armée en janvier 1982[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoire: interview de Jacques Saunier, Général à la retraite - ancien déporté STO [1]
  2. [PDF] Mesures individuelles, 2 août 1978, annoncées par le porte-parole du gouvernement.
  3. (en) Management today, Haymarket Press, 1979, p. 45.
  4. Bulletin de la Sabix, numéro 39, « Laurent Schwartz et l'École Polytechnique ».
  5. Le Figaro Magazine, 1981, questions au « général-directeur », à propos des milieux modestes et du concours moins difficile que l'internat, p. 83.
  6. [PDF] Site polytechniciens.com, annuaire 2011, p. X.14 « anciens directeurs généraux ».
  7. Site vie-publique.fr, mesures du Ministre de la défense, 6 janvier 1982.