Jacques Restout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 27 janvier 2020 à 19:38 et modifiée en dernier par Bot de pluie (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Jacques Restout
Jacques Restout.jpg
Jacques Restout
Naissance
Décès
Activités
Père
Fratrie

Jacques Restout, né à Caen vers 1650 et mort vers 1701, est un peintre et graveur français.

On sait peu de choses de lui. Fils de Marc Restout, de l’illustre famille des peintres Restout, il est l’élève de Le Tellier de Vernon. Religieux prémontré, il prononce ses vœux à l'abbaye d'Ardenne le . Entre 1683 et 1687, il se trouve à l'abbaye de Silly, où il donne le dessin du grand retable et peint plusieurs tableaux d'autel. Il est ensuite nommé prieur de l’abbaye champenoise de Moncetz[1].

Il a laissé un ouvrage intitulé La Réforme de la Peinture, ainsi que trois ouvrages à l'état de manuscrit : un Traité de l’harmonie des couleurs comparée à l'harmonie des sons, ainsi que deux traductions, l'une de Pausanias et l'autre du Traité sur la peinture des Anciens de Franciscus Junius le Jeune.

Publication

  • La Réforme de la Peinture, Caen, Jean Briard, 1681. Réédition : Genève, Minkoff, 1973.

Notes et références

  1. Éléments biographiques d'après Philippe Bonnet, Les Constructions de l'ordre de Prémontré en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Arts et métiers graphiques, coll. « Bibliothèque de la Société française d'archéologie », 1983, p. 34.

Bibliographie

  • Édouard Frère, Manuel du bibliographe normand, Rouen, Le Brument, 1860.
  • Philippe de Chennevières, Recherches sur la vie et les ouvrages de quelques peintres provinciaux de l'ancienne France, Paris, Dumoulin, 1847-1862.