Jacques Prevel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Marie Prevel (Bolbec, - Sainte-Feyre, ) est un poète français, il est surtout connu pour avoir été l'un des derniers et fidèles amis du poète Antonin Artaud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Venu du Havre, il arrive à Paris durant l'occupation. Vivant autour de Saint-Germain-des-Prés, il renonce à toute situation pour écrire, ainsi il connaîtra l'isolement et la misère. Ne trouvant pas d'éditeur il doit publier à ses propres frais ses trois plaquettes de poèmes : Poèmes mortels (1945), Poèmes pour toute mémoire (1947) et De colère et de haine (1950).

Le 27 mai 1946, Jacques Prevel rencontre Antonin Artaud, au lendemain de son retour de l’asile psychiatrique de Rodez, où il fut interné 9 ans. Cette rencontre sera son illumination. À partir de ce jour va naître entre les deux hommes une amitié basée sur le respect, la quête incessante de la poésie et de la drogue (Prevel fournissant Artaud en laudanum et en opium[1]).

Jacques Prevel tient jusqu'à la mort d'Artaud (1948) son journal aujourd'hui appelé En compagnie d'Antonin Artaud, où il relate sa vie quotidienne avec le célèbre poète maudit.

Épuisé par la tuberculose, Jacques Prevel s'éteint au sanatorium de Sainte-Feyre[2] le 27 mai 1951, cinq ans jour pour jour après sa rencontre avec Artaud.

Il est enterré dans le caveau familial à Bolbec en Seine maritime au côté de sa grand-mère et de sa tante Germaine Chéron.

Sur la pierre tombale sont gravés ces quelques vers :

« Et je suis las de cette brume qui s'efface
Je suis fatigué de cette misère
Et j'imagine un amour où je pourrais vivre sans pleurer
J'imagine un pays où je pourrai mourir sans regret. »

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Poèmes mortels, , 61 p., avec un portrait de l'auteur par Gustaf Bolin
  • Poèmes pour toute mémoire, Paris, J. Haumont, , 35 p.
  • De colère et de haine, Paris, Éditions du Lion, , 81 p., avec un poème par Antonin Artaud
posthumes 
  • En dérive vers l’absolu, Seghers, , poèmes précédés d'une introduction de Jean Rousselot
  • En compagnie d'Antonin Artaud, Flammarion, , texte présenté, établi et annoté par Bernard Noël
  • Poèmes, Flammarion,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]