Jacques Paillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paillard.
Jacques Paillard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Jacques Paillard est un neurophysiologiste français, né à Nemours le et mort le .

Son père était instituteur. Après des études secondaires au Lycée Lakanal à Sceaux, il entre au Lycée Saint-Louis à Paris en 1938. Prisonnier de guerre en 1940, il s'évade en 1944. Ayant réussi d'abord le concours d'élève-conseiller à l'Institut national d'orientation professionnelle (INOP), il croise le chemin d'Alfred Fessard et Henri Piéron. Il obtient un diplôme de conseiller d'orientation et de psychologie appliquée en 1947. À l'invitation d'Alfred Fessard, il entre au CNRS, à l'Institut Marey.

Il soutient sa thèse le 24 mai 1955, et entre à la Sorbonne comme assistant de psychophysiologie. Maître de conférences à Marseille en 1957, il crée l'Institut de Neurophysiologie et de Psychophysiologie (INP) du CNRS. Jacques Paillard a développé une ligne de recherche importante sur les mécanismes utilisés par le système nerveux pour nous permettre de réaliser des gestes.

Biographie et autobiographie [1]

Contribution à la neurophysiologie[modifier | modifier le code]

Pour Jacques Paillard, la psychologie se construit sur la physiologie.

Bibliographie (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Paillard J (1982) Apraxia and the neurophysiology of motor control. Philos Trans R Soc Lond B Biol Sci. 298:111-134.
  • Paillard J, Michel F, Stelmach G (1983) Localization without content. A tactile analogue of 'blind sight'. Arch Neurol. 40:548-551.
  • Brain and space, ed. Jacques Paillard (Oxford : Oxford University Press, 1991) (ISBN 0-19-854284-4)
  • Lajoie Y, Paillard J, Teasdale N, Bard C, Fleury M, Forget R, Lamarre Y (1992) Mirror drawing in a deafferented patient and normal subjects: visuoproprioceptive conflict. Neurology 42:1104-1106.
  • Blouin J, Bard C, Teasdale N, Paillard J, Fleury M, Forget R, Lamarre Y (1993) Reference systems for coding spatial information in normal subjects and a deafferented patient. Experimental Brain Research 93: 324-332
  • Blouin J, Vercher J-L, Gauthier GM, Paillard J, Bard C, Lamarre Y (1995) Perception of passive whole-body rotation in the absence of neck and body proprioception. Journal of Neurophysiology 74: 2216-2219
  • Paillard J. (1996) Fast and slow feedback loops for the visual correction of spatial errors in a pointing task: a reappraisal. Can J Physiol Pharmacol 74:401-417
  • Farrer C, Franck N, Paillard J, Jeannerod M. (2003) The role of proprioception in action recognition. Conscious Cogn 12(4):609-619.

L'ensemble de ses publications sont listées, et disponibles en pdf, sur ce site. Une grande partie de ses articles, en anglais mais aussi en français, porte sur l'importance d'un sens peu connu du public, la proprioception, car elle n'apparaît pas dans la liste 'classique' des 5 sens définis par Aristote. Le sens proprioceptif est le sens qui nous permet, sur la base de capteurs issus dans les muscles et les tendons, de connaître la position de nos segments corporels dans l'espace. Par exemple, si je ferme les yeux, je peux localiser mon index de la main gauche et je connais la configuration exacte de l'ensemble de mon corps.

Études sur Jacques Paillard[modifier | modifier le code]

  • Jean Massion, François Clarac, Jacques Paillard, son œuvre et son rayonnement scientifique, in : Claude Debru, Jean-Gaël Barbara, Céline Cherici, éd., L'essor des neurosciences. France, 1945-1975 (Paris : Hermann, 2008. (ISBN 978-2-7056-6743-6)), p. 227-244.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Jacques PAILLARD La plupart de ses publications sont téléchargeables sur ce site [2]