Jacques Ninio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ninio.
Jacques Ninio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Jacques Ninio, né au Caire en 1942, est un biologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Polytechnicien (Promotion X1961), il est directeur de recherche au CNRS et travaille sur l’évolution et la reconnaissance moléculaire ainsi que sur la mémoire visuelle. Il a également mené des travaux sur les stéréogrammes.

Dans l’Empreinte des sens (p. 83 ; éditions Odile Jacob, 1989), J. Ninio fait allusion à une possible rencontre entre Delacroix et Van Gogh. Sachant que Delacroix est mort en 1863 et qu'à cette date, Van Gogh n'avait que dix ans (il est né en 1853), la rencontre par « hasard au Palais-Royal » n'a pu être qu'enrichissante.

En biologie, il a proposé en 1975 le mécanisme de correction cinétique permettant de diminuer le taux d'erreurs d'une réaction biochimique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Approches moléculaires de l'évolution. Masson, Paris (1979) ;
  • Dinámica de las ideas en biología: conversaciones de Montevideo. Universidad de la República, Facultad de Humanidades y Ciencias, Departamento de Publicaciones (1988) ;
  • La biologie buissonnière. Seuil, Paris (1991) ;
  • L'Empreinte des sens. Perception, mémoire, langage. Odile Jacob, Paris (1994) (ISBN 9782738127228) ;
  • La science des illusions. Odile Jacob, Paris (1998) ;
  • Stéréomagie. Seuil, Paris. Estereomagia, Martins Fontes, São Paulo (1999) ;
  • Au cœur de la mémoire, Paris, Odile Jacob, , 1e éd., 196 p. (ISBN 9782738126979).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]