Jacques Mieses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Mieses
Image illustrative de l’article Jacques Mieses
Jacques Mieses vers 1900

Naissance
Leipzig, Allemagne
Mort (à 88 ans)
Londres
Nationalité Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand,
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Titre Grand maître international (1950)

Jacques Mieses né Jacob Mieses ( à Leipzig, Allemagne - à Londres) est un joueur d'échecs allemand puis britannique. En 1950, la fédération internationale lui décerna le titre de grand maître international des échecs.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1938, pour échapper aux exactions nazies, Jacques Mieses alors septuagénaire s'installa au Royaume-Uni après la Nuit de cristal allemande, avec seulement 15 Reichsmarks en poche, et obtient dans les années 1940 la nationalité britannique. Jusqu'à un âge avancé, il joue activement et gagne parfois aux échecs.

Mieses mourut en 1954.

Carrière aux échecs[modifier | modifier le code]

Tournoi d'échecs de Karlsbad de 1907 : (assis) Rubinstein, Marco, Fähndrich (en), Tschigorin, Schlechter, Hofter, Tietz (en), Maróczy, Janowski, Dr. Neustadtl, Drobny, Marshall, (debout) Niemzowitsch, Wolf, Mieses, Cohn, Johner, Leonhardt, Salwe, Vidmar, Berger, Spielmann, Dus-Chotimirski, Tartakower, Olland.

En 1950, à la création du titre de grand maître international, Mieses faisait partie du premier groupe de joueurs à qui ce titre a été décerné et devint ainsi le premier grand maître international britannique (le premier grand maître britannique né en Grande-Bretagne est Tony Miles né en 1955 un an après la mort de Mieses). Il détient un record de longévité en compétition avec une carrière s'étendant de 1888 à 1948.

Jacques Mieses a souvent mené de brillantes attaques lors de ses parties, mais préférant la beauté à l'utilité, il n'a jamais atteint un niveau de performance suffisamment élevé pour défier le champion du monde. Il remporta de nombreux prix de beauté pour ses parties (notamment contre Janowski à Paris en 1900, contre Perlis à Ostende en 1907 et contre Schlechter à Vienne en 1908) mais subit aussi autant de défaites. Son principal succès fut la victoire lors du premier mémorial Trebitsch à Vienne en 1907, tournoi qu'il remporta avec 10,5 points sur 13 et 1,5 point d'avance, devant Duras, Maroczy, Tartakover, Vidmar, Schlechter et Spielmann.

Il a organisé le tournoi des maîtres de Saint-Sébastien en 1911 et insisté pour que les dépenses de tous les maîtres soient payées intégralement. Il s'agissait du premier tournoi international de José Raúl Capablanca, qui a surpris tout le monde en obtenant la première place. Il a également été arbitre dans de nombreux tournois.

Contributions à la théorie des ouvertures[modifier | modifier le code]

Mieses a aussi rédigé plus de 40 livres en langue allemande consacrés aux échecs dont plusieurs comptes-rendus de tournois, mais son style froid contrastait nettement avec sa personnalité pleine d'esprit. Il édita le supplément à la huitième édition du Handbuch des Schachspiels, l'ouvrage de référence sur les ouvertures.

Mieses a donné son nom, à une ouverture du jeu d'échecs qui commence par 1. d3 : l'ouverture Mieses.

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

(en) David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion To Chess, 1996, Oxford University. (ISBN 0-19-280049-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]