Jacques Mercier-Bussienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Mercier-Bussienne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
BadenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jacques Mercier-Bussienne est né le à Clamart et décédé le à Baden (Morbihan).

Cet universitaire, comme d'autres, a fait la guerre : sous-lieutenant d'infanterie en 1940, deux blessures. Interné en France, en Suisse. Déporté-résistant en Allemagne. Il finit sa carrière d'officier de réserve à la fin de la guerre d'Algérie sous le grade de lieutenant-colonel. Il fut un auteur indépendant, un journaliste, un collaborateur de diverses publications spécialisées, comme le Dictionnaire de théologie catholique. Il fut secrétaire du groupe parlementaire à l'Assemblée nationale et membre de divers cabinets ministériels de 1945 à 1956. Il fut également Informateur religieux à Rome plusieurs années durant jusqu'en 1976 et en même temps professeur à l'Institut des sciences et techniques d'opinion publique (ISOP) et assistant du président de l'Université internationale des sciences sociales. Il fut fondateur et directeur de l'hebdomadaire illustré Famille chrétienne.

Décorations militaires[modifier | modifier le code]

  • Officier de la Légion d'honneur
  • Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne
  • Croix noir du Bénin

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'était capitaine, Paris,
  •  : Napoléon III quitte la scène, Albin Michel, Paris, 1967.
  • Vingt siècles d'histoire du Vatican de saint Pierre à Jean-Paul II, Lavauzelle, Paris, 1978.