Jacques Hatry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jacques Maurice Hatry)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hatry.
Jacques Maurice Hatry
Jacques Hatry
Jacques Hatry

Naissance
Strasbourg
Décès (à 60 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1758-1799
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 5e colonne.
Famille Père du général Auguste Hatry et du colonel Charles Hatry

Jacques Maurice Hatry, né à Strasbourg le et mort à Paris le , est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'Hôtel de l'ordre Teutonique à Mayence, où Hatry réside après le .

Fils d'un garde d'artillerie, Hatry fait ses éludes à Strasbourg, à Besançon et à Pont-à-Mousson. Il est successivement lieutenant en second au régiment de La Marck le 2 octobre 1758, second lieutenant le 11 août 1759, sert en Allemagne de 1758 à 1762, devient lieutenant le 4 mars 1767, sert en Corse en 1768 et 1769, et il obtient une commission de capitaine en second le 20 mars 1778. Sert aux Indes de 1781 à 1785, et il est nommé capitaine-commandant le 25 septembre 1782, capitaine de grenadiers le 7 juin 1783 et capitaine de chasseurs le 1er septembre 1785. Il est nommé lieutenant-colonel au 77e régiment d'infanterie, ci-devant La Marck le 29 juin 1792, et il est destitué par Pache le 20 décembre 1792, pour avoir quitté son régiment à la suite d'acte d'insubordination commis pas les soldats.

il est réintégré par Beurnonville, sur la recommandation des députés alsaciens Laurent, Louis, Johannot et Hitler, et envoyé à l'armée du Rhin comme adjudant-général chef de bataillon le 8 mars 1793. Chef d'état-major de la division Munnier le 1er septembre 1793, il est promu Général de brigade le 26 novembre suivant. Général de division le 28 janvier 1794, Jacques Hatry se distingue aux armées du Nord, des Ardennes et de la Moselle, ainsi qu'à la bataille de Fleurus, au blocus de Luxembourg, où il fait capituler une garnison de 12 000 hommes. À l'armée de Sambre-et-Meuse, campagne de 1796, il est nommé général en chef de l'armée de Mayence le 9 décembre 1797. Mayence s’est maintenue jusqu’en 1797, quand le 30 décembre, elle est prise sans combat par le général Hatry[1].

Le 11 juillet 1798, il remplace le général Joubert dans le commandement des troupes stationnées en Hollande. Le 20 août 1798, il commande les troupes française stationnées dans la république Batave, et le 8 janvier 1799, il est envoyé à l'armée d'Italie. Le 20 novembre 1799, il commande la 15e division militaire, et le 24 décembre suivant, il fait partie des premiers membres du Sénat conservateur. Il est le père d'Auguste Hatry (1788-1863) et de Charles Hatry (1781-1813).

Jourdan le juge ainsi : « Officier de mérite, qui maintient le bon ordre et la discipline parmi les troupes et veille avec soin à leur instruction ; il a commandé plusieurs fois trois et même quatre divisions et l'armée pendant mon absence ; il a de bonnes mœurs et est bon républicain. »

Hommages[modifier | modifier le code]

Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Nord, 5e et 6e colonnes.

Son nom est gravé sous l'Arc de triomphe sur le pilier nord, colonne 5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]