Jacques Mascotto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Mascotto
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Jacques Mascotto, né le 15 mars 1952 à Saint-Jean-de-Maurienne (France), est un sociologue québécois. Il a enseigné à l'Université du Québec à Montréal jusqu'en 2006.

Formation[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Diplôme d'Etudes Supérieures ès Sciences Politiques, Grenoble. 1980 : Doctorat en Sciences Politiques (PHD), UQAM, Montréal.
  • 1974 : Diplôme de l'Institut d'études politiques de Grenoble, France
  • 1973 : Diplôme d'Etudes Universitaires Sociologie/Philosophie, Grenoble, France
  • 1970 : Baccalauréat Lettres et Philosophie, Chambéry, France

Activités professionnelles[modifier | modifier le code]

  • 1974-75 Assistant de recherche à l'Institut d'études politiques de Grenoble.
  • 1975 -7 6 Conférencier invité auprès du département de sociologie et du département de Sciences Politiques de l'UQAM.
  • 1976-77 Professeur substitut au département de sociologie de l'UQAM et conférencier invité auprès du département de sociologie de l'Université d'Ottawa.
  • 1977-80 Professeur substitut au département de sociologie de l'UQAM.
  • 1979-80 Chercheur invité Instituut voor Sociale Geschedenis, Amsterdam.
  • 1980- Professeur agrégé au département de sociologie de l'UQAM.
  • 1984-85 Maître de conférence Université de Haute-Bretagne Rennes, France.
  • 1986 -87 Ingénieur de recherche au laboratoire de Sociologie de l'Université Le Mirail, Toulouse, France.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Manifeste pour l’humanité, Montréal, Lanctôt, avec J.G. Lacroix.
  • 1995 : Les Cercles de l'Amour (à partir d'Alexandre Blok), Bruxelles, La Lettre volée.
  • 1991 : Alexandre Blok : Poésies, traduction du russe suivie d'un Essai sur la Poésie et l'imaginaire révolutionnaire, Bruxelles, La Lettre volée.
  • 1980 : Démocratie et Nations : néonationalisme, crise et formes du pouvoir (avec P. Y. Soucy), Montréal, Saint-Martin.
  • 1979 : Le Combat perdu de Lénine. Classe contre nation, Montréal, Saint-Martin.
  • 1979 : Sociologie politique de la question nationale, Montréal, Saint- -Martin, (avec P. Y. Soucy).

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • 2003 : « Une théorie du stalinisme » in Daniel Dagenais éditeur, Hannah Arendt, le totalitarisme et le monde contemporain, Presses de l’Université Laval.
  • 2003 : « Terrorisme et structure terroriste de la société » in Daniel Dagenais éditeur, Hannah Arendt, le totalitarisme et le monde contemporain, Presses de l’Université Laval.
  • 2002 : « L’Empire américain d’occident » in Jean Pichette éditeur, Les tours de Babel, Montréal, Les 400 coups.
  • 2000 : « Le Cavalier sans tête et les seigneurs de la mort » in Collectif UQAM, L’essor de nos vies, Montréal, Lanctôt.
  • 1999 : « Généalogie de l'AMI et nécrologie du capitalisme politique » in L'enchaînement du monde : perspectives critiques sur 1’AMI et le capitalisme globalisé, sous la direction de Michel Freitag, Montréal, Nuit Blanche, juin.

Traductions d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • 1994 : « Carmen, traduction du russe », in Alexandre Blok : poèmes, Paris Editions du Globe, Moscou Editions Radouga
  • 1987 : « Les Quatre premiers congrès de l'Internationale Communiste », traduction du russe, Paris la Découverte (première édition, Paris Maspéro, 1976)

Conférence[modifier | modifier le code]

  • 2004 : «Le terrorisme» 11 février 2004, Durée : 1 h 35, Organisateur : Collège de l'Outaouais, Lieu : Collège de l'Outaouais [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]