Jacques Maigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Maigne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
NîmesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jacques Henri MaigneVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
CacoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Plume d'aigle (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jacques Maigne est un écrivain et journaliste français, né le à Toulouse, et mort le à Nîmes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le [2] à Toulouse[3], Jacques Maigne est diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris en 1975[4].

S'étant installé à Nîmes[5] en 1977[6], il fait ses débuts au Provençal, puis intègre la rédaction de Sud[3]. Il est correspondant régional, puis envoyé au Proche-Orient par Libération (1986-1995)[3]. Il devient par la suite journaliste indépendant, et cofonde la revue In vino[3].

En 1985, il reçoit la Plume d'aigle de l'Association nationale des aficionados[7].

Il s'intéresse pêle-mêle à l'Amérique latine, la tauromachie, le rugby, la gastronomie, le flamenco, ou encore à la chanson populaire ; il a donné sur l'Espagne deux essais « remarqués »[3]. Collaborateur de Tony Gatlif, il a réalisé une douzaine de documentaires pour Arte[3], notamment l'un basé sur un livre d'Antoine Blondin[8],[9]. Il a aussi signé le texte d'albums illustrés[3].

Jacques Maigne meurt le 29 octobre 2020 à l’âge de 69 ans, des suites d’un cancer [10].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]