Jacques Lovie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques Lovie, né le à Paris (sa famille est originaire de la Drôme) et disparu le à Chambéry, est un historien de la Savoie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d'Histoire, docteur ès lettres, professeur au lycée de garçons de Chambéry (devenu lycée Vaugelas), il quitte l'enseignement pour devenir attaché de recherche au CNRS (1958) et devient maître de conférence d'Histoire contemporaine du Centre universitaire de Savoie (1966).

Il fonde avec Jean Boissel, Jean-Louis Darcel, l'Association des Amis de Joseph et Xavier de Maistre et l'Institut d'études maîstriennes en 1974/75 au sein du C.U.S. et le dirige jusqu'en 1986.

Dans la vie associative locale, il est président de la Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie (1963) pour laquelle il lance L'Histoire en Savoie (1966). Il joue un rôle important avec la Société des Amis de la Sainte-Chapelle (La Sainte Chapelle du Château des ducs de Savoie) qui la restaure entièrement en 1975, ou encore les Amis de Montmélian. Il est élu en 1960 à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie[1], devenant un membre titulaire effectif.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Auteur de nombreuses études ou ouvrages consacrés à la Savoie.

  • 1960, Grande et petite histoire du rattachement de la Savoie à la France, Presses des imprimeries réunies de Chambéry
  • Thèse : paru en 1963, La Savoie dans la vie française de 1860 à 1875, PUF
  • 1967, Histoire de la Savoie, Presses des imprimeries réunies de Chambéry
  • 1973, Savoie, Arthaud
  • 1977, La Vraie Vie de tous les jours en Savoie romantique, 1815-1860, Imp. Gaillard
  • Jean-François Durand (sous la dir.) - Volume par Jacques Lovie, Histoire des diocèses de France. Chambéry, Tarentaise, Maurienne (Volume 11), Editions Beauchesne, (ISSN 0336-0539).
  • Articles parus dans :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Réédition de 1860 La Savoie devient française, 2010 : Elle en garde le souvenir, 2010, rappel biographique p. 70-72.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, impr. Chatelain (Chambéry), 1981 (SER6,T12), p. 3 (lire en ligne).