Jacques Labrecque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labrecque (homonymie).
Jacques Labrecque
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
LongueuilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jacques Labrecque est un chanteur, folkloriste, producteur et éditeur québécois, né le à Saint-Benoît[1], et mort à Longueuil, le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Labrecque naît en 1917 à Saint-Benoît dans le comté de Deux-Montagnes, de parents cultivateurs. Il n’a que deux ans lorsque sa famille déménage à Montréal. Il étudie l'art vocal de la fin des années 1920 à la fin des années 1930. Comme le Conservatoire de musique de Montréal n'existe pas encore, il doit prendre des cours privés auprès de Marie-Thérèse Paquin, Roger Filiatrault et Oscar O'Brien ce qui lui permettra de développer une formation, à la fois classique et traditionnelle.

À 17 ans (1934), Jacques Labrecque débuta avec succès comme ténor et interprète de chansons à des émissions comme Le Réveil rural à la radio de Radio-Canada. À la fin des années 1930, il chante aux Variétés lyriques de Montréal

À 29 ans, il signe un contrat de trois ans avec la National Concerts and Artists de New York et entreprend une tournée en Acadie. En 1951, il poursuit sa carrière d'interprète de la chanson traditionnelle canadienne en Europe. Il enregistre des disques à Londres avec la compagnie DECCA et présente un tour de chant à Paris en 1952. À cette période, il puise son répertoire folklorique à la source même des archives des folkloristes comme Marius Barbeau. Il vise entre autres à populariser le répertoire de la chanson canadienne française. Après un séjour de six années en Europe, Jacques Labrecque rentre au pays en 1956.

À son retour à Montréal, il connaît son premier succès avec la chanson La Parenté de Jean-Paul Filion (1957). À l'hiver 1960, il entreprend une randonnée en carriole, tirée par des chevaux, de plus de 300 milles à partir de Montréal. Longeant le fleuve, sa destination est celle du Carnaval de Québec. Il répète cette randonnée pittoresque pendant trois années consécutives pour la même occasion.

Dans les années 1980, il devient producteur d'albums et dirige les Éditions et Disques Patrimoine dont la collection «Géographie sonore du Québec», une anthologie des chansons traditionnelles recueillies par les folkloristes. Dans Charlevoix, Jacques Labrecque organise et anime des «Veillées de contes» tout en étant directeur de la Galerie du Patrimoine qui expose des œuvres de la région. Passionné par la chanson et la musique traditionnelle, Jacques Labrecque a consacré sa vie à la diffusion du patrimoine canadien d'abord comme interprète puis, comme producteur et éditeur.

Il décède en 1995 à l'âge de 77 ans, trois mois avant son 78e anniversaire, et aujourd'hui on compte une vingtaine de titres dont plusieurs compilations de ses meilleurs succès.

Discographie[modifier | modifier le code]

(sélection)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]