Jacques Lévy (avocat)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lévy et Jacques Lévy.
Jacques Lévy
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Levy en 2010
Nom de naissance Jacques Lévy
Naissance (72 ans)
Toulouse
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence France
Profession
Autres activités
Formation
Droit pénal, droit des affaires et droit de la communication
Famille
épouse Catherine Lévy

Jacques Lévy, né le 24 octobre 1945 à Toulouse, est un avocat pénaliste et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Jacques Lévy naît dans une famille liée à la résistance. Son père, Maurice Lévy, participa activement à un réseau de résistance en Dordogne avant de devenir directeur départemental aux Anciens combattants et directeur au ministère, auprès de François Mitterrand et de Jules Moch. Il fut ensuite avocat au barreau de Toulouse dans les années 1950. Sa mère, Denise Lévy, animatrice d'un réseau régional de résistance, a reçu la Médaille de la Résistance pour ses services rendus notamment dans la transmission de courriers clandestins[1].

Marié à la journaliste Catherine Lévy, il est le père de trois enfants.

Études[modifier | modifier le code]

Jacques Lévy suit toute sa scolarité à Toulouse, au lycée/collège Fermat puis au lycée Berthelot et à l'université Toulouse 1 Capitole, dont il ressort diplômé en criminologie et en sciences pénales. Pendant ses études de droit à l’université de Toulouse, il travaille[2] à la Dépêche du Midi. Il effectue son service militaire dans la marine à Toulon et il entre au barreau de Toulouse en 1977[3]. dans le sillage de son père.

Parallèlement à son métier d'avocat, il est chargé d’enseignements en droit de la communication à l'université Toulouse 1 Capitole et également à l'Institut catholique de Toulouse[4].

Carrière d'avocat[modifier | modifier le code]

  • Me Lévy a obtenu une des premières reconnaissances judiciaires en France du droit à indemnisation des victimes de contamination par le virus de l’Hépatite C et du Sida[5],[6].
  • Me Lévy a participé, à la demande du ministre Bernard Kouchner, à élaborer des commissions d’indemnisation pour les victimes de contaminations transfusionnelles par le virus de l’Hépatite C[7].
  • Me Lévy représente Jacques Viguier dans l'Affaire Suzanne Viguier[8],[9] en 2010 et il obtient son acquittement lors du procès en appel devant la cour d'assises du Tarn, le 20 mars 2010[10],[11],[12].
  • Me Lévy a défendu la chanteuse Céline Dion à plusieurs reprises et notamment en 2010 pour atteinte à sa vie privée contre l'hebdomadaire Ici Paris et il obtient gain de cause devant le tribunal de Toulouse en 2012[13].
  • Me Lévy a défendu la partie civile dans l'affaire Dylan Not obtenant en mai 2015 vingt cinq ans de réclusion criminelle[14].
  • Me Lévy défend actuellement Mr Jean-Louis Cayrou dans l'affaire Wilson[15].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Raffy, Jospin : Secrets de familles, Fayard, , 437 p. (ISBN 2213609241)
  • Roger-Louis Bianchini, Crimes sans cadavres, Fayard, , 300 p. (ISBN 2213654328)
  • Stéphane Durand-Souffland, Disparition d'une femme : L'affaire Viguier, Editions de l'Olivier, , 225 p. (ISBN 2879297702)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Denise Levy n'est plus », sur La Dépêche du Midi (consulté le 26 octobre 2013)
  2. Municipales 95 - Toulouse - Baudis malgré Jospin, L'Express, 1er juin 1995.
  3. « Maître Jacques LEVY : avocat du barreau de TOULOUSE », sur www.avocatnet.net (consulté le 29 octobre 2013)
  4. [PDF] « Plaquette FLD 2013-2014 - Institut Catholique de Toulouse », ict-toulouse.fr, mars 2013.
  5. « Le centre de transfusion à nouveau condamné », sur La Dépêche du Midi (consulté le 26 octobre 2013)
  6. « Les juges accordent un million à un malade », sur La Dépêche du Midi (consulté le 26 octobre 2013)
  7. « Une nouvelle jurisprudence pour les victimes contaminées », sur La Dépêche du Midi (consulté le 26 octobre 2013)
  8. « L'avocat de Jacques Viguier revient sur l'affaire » [vidéo], sur ina.fr, (consulté le 29 octobre 2013)
  9. La disparition de Suzanne Viguier, Faites entrer l'accusé, 18 août 2013.
  10. Jacques Viguier à nouveau acquitté du meurtre de son épouse, Le Parisien, 20 mars 2010.
  11. Le professeur de droit toulousain Jacques Viguier a été acquitté en appel, samedi à Albi, du meurtre de sa femme Suzanne, FranceTV Info, 21 mars 2010.
  12. Jacques Viguier réclame la paix et une réparation, Le Parisien, 22 mars 2010.
  13. Céline Dion obtient gain de cause contre Ici Paris, La Presse (Montréal), 30 mai 2012.
  14. mai 2015 - https://www.20minutes.fr/toulouse/1608115-20150514-ariege-25-ans-prison-avoir-tue-mere-ancienne-petite-amie - https://www.ladepeche.fr/article/2015/05/14/2104503-25-ans-reclusion-contre-meurtrier-bastide-hers.html - https://www.ladepeche.fr/article/2015/05/11/2102234-assassinat-et-viols-aux-assises.html
  15. Me Levy dénonce un acharnement dans l'affaire Wilson : http://www.centrepresseaveyron.fr/2014/09/19/affaire-wilson-l-avocat-de-cayrou-denonce-un-acharnement,941004.php
  16. Bio express : Jacques Lévy, Le Point, 17 janvier 2007.
  17. le 3 avril 2015 - https://www.ladepeche.fr/article/2015/04/07/2081972-jacques-levy-promu-chevalier-de-la-legion-d-honneur.html - http://www.legiondhonneur.fr/sites/default/files/lh_20150405.pdf

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]