Jacques Kerchache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Kerchache, né en 1942 et mort le à Cancún, est un collectionneur français, spécialisé dans les arts premiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant rencontré Jacques Chirac (par Léopold Sédar Senghor, qui était aussi l'ami de son beau père Lamine Diagne), il devient dans ce domaine l'interlocuteur favori de ce dernier, lui-même grand amateur d'arts premiers.

Jacques Kerchache est à l'origine de l'ouverture du Pavillon des sessions du Louvre en 2000 sous le patronage du président de la République, qui lui confie alors le projet de concevoir la collection des Arts premiers. Le musée de l'Homme, des civilisations et de l'art, dit aussi musée des arts premiers ou encore musée du quai Branly est le chantier culturel du président Chirac, pour lequel une somme d'un milliard de francs est allouée.

Jacques Kerchache est mort cinq ans avant l'inauguration en juin 2006 du musée du quai Branly. Sa veuve, Anne, est, par décision ministérielle, membre du conseil d'administration du musée.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Art africain, éditions Citadelles - Mazenod, 1988 (nouvelle édition revue et augmentée en 2008) - c'est la présence de ce livre sur le bureau de Jacques Chirac sur une photo qui incite Jacques Kerchache à aborder le maire de Paris
  • Nature démiurge - insectes, Actes Sud, 2000, (Fondation Cartier pour l'art contemporain), texte d'Ettore Sottsass et photographies de Patrick Gries. Livre édité après l'exposition Être nature; exposition qui est présentée à la Fondation Cartier pour l'art contemporain à Paris en 1998.

Sur le rôle de Jacques Kerchache dans la création du musée du quai Branly :

  • Jacques Kerchache, Portraits croisés, collectif, Gallimard - musée du Quai Branly, 2003
  • Bernard Dupaigne, Le scandale des arts premiers. La véritable histoire du musée du quai Branly, Paris, Mille et une nuits, juin 2006. (Comme son titre l'indique assez, l'ouvrage est très critique, notamment à l'égard de la personne de Jacques Kerchache. L'auteur, Bernard Dupaigne, a été directeur du laboratoire d'ethnologie du musée de l'Homme).

Liens externes[modifier | modifier le code]