Jacques Jullien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jullien.
Jacques Jullien
Biographie
Naissance
Brest
Ordination sacerdotale
Décès (à 83 ans)
Rennes
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Francis Barbu
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Rennes, Dol et Saint-Malo
Archevêque de Rennes
Archevêque coadjuteur de Rennes
Évêque de Beauvais

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jacques Jullien, né le à Brest et mort le à Rennes[1], est un évêque catholique français, archevêque de Rennes de 1985 à 1998.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Jullien a été ordonné prêtre pour le diocèse de Quimper et Léon le , après avoir poursuivi sa formation au grand séminaire de Quimper puis à la faculté de théologie de l'université catholique de l'Ouest. En 1957, il devient professeur de théologie morale au Grand Séminaire de Quimper. En 1968, il est nommé curé-archiprêtre de la paroisse Saint-Louis de Brest, succédant à André Quélen qui devient évêque auxiliaire d'Angers (lequel avait lui-même remplacé André Pailler quand celui-ci est devenu évêque auxiliaire de Rouen).

Nommé évêque de Beauvais le par l'éphémère pape Jean-Paul Ier, il est consacré le 12 novembre de la même année.

Il est nommé archevêque coadjuteur de l'archidiocèse de Rennes le . Il en devient l'archevêque le , succédant ainsi au cardinal Paul Gouyon.

Il se retire de ses fonctions le 1er septembre 1998 pour raison de santé, laissant le siège métropolitain à Mgr François Saint Macary qui avait été nommé archevêque coadjuteur le .

Il était en résidence de retraite chez les Petites sœurs des pauvres de la Piltière à Rennes.

Il est décédé dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 décembre 2012, dans sa 83e année, des suites de la maladie de Parkinson[2].

Ses obsèques ont été célébrés le dans la Cathédrale Saint-Pierre de Rennes. Au terme de ses obsèques, le cercueil de Mgr Jacques Jullien a été descendu dans la crypte de la cathédrale, selon la volonté du défunt[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le chrétien et la politique, Paris, Desclée de Brouwer, 1963
  • Les chrétiens et l’État (coauteurs : Pierre L'Huillier, Jacques Ellul), Édition Mame, 1967
  • La régulation des naissances, encyclique « Humanae Vitae » publié par Paul VI, Édition Mame, 1968
auteur de l'introduction et commentaire par l'abbé Jacques Jullien
  • Les prêtres dans le combat politique, Éditions Ouvrières, 1972
  • Faire vivre : « Le livre blanc » sur l’avortement, Éditions Le Centurion, 1979
  • L'homme debout, Paris, Desclée de Brouwer, 1980
  • Mariage chrétien, chemin de liberté (coauteur : Équipes Notre-Dame), Atelier Jade, 1982
  • « En paroles et en actes » : la mission au quotidien, Éditions Le Centurion, 1983
  • Le plaisir sexuel est-il un péché ?, Éditions G. Le Prat, 1983
  • « Gagner la paix », in Documentation catholique no 1863, 1983
  • Demain la famille, Mame, 1992
  • Un chemin d'amour : la famille, Éditions P. Téqui, 1994
  • Versailles 1996 : trop petit pour ta grâce, Éditions Saint Paul, 1996

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monseigneur Jullien, ancien archevêque, est décédé », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  2. http://catholique-rennes.cef.fr/?Deces-de-Mgr-Jacques-Jullien
  3. « Rennes. Mgr Jacques Jullien a été inhumé, ce matin, dans la crypte de la cathédrale », Ouest-France,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]