Jacques Jaugeon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques Jaugeon est un érudit et typographe royal attaché au service du roi de France, Louis XIV et qui collabora à la Description des arts et métiers pour Académie royale des sciences, né vers 1646, et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Encyclopédie[modifier | modifier le code]

En 1693, sous l'impulsion de Colbert, trois savants, érudits et technologues dans divers domaines, Jacques Jaugeon, Gilles Filleau des Billettes et Sébastien Truchet se réunissaient autour de l'abbé Jean-Paul Bignon pour publier une "Description des arts et métiers". Cette colossale entreprise était mise en œuvre à la fin du XVIIe siècle par l'Académie royale des sciences[1].

Typographie[modifier | modifier le code]

La fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle et le début d'une transition dans le domaine des sciences et de son approche bibliographique. Jusque-là, l’Imprimerie royale utilisait encore des caractères dont les poinçons avaient été gravés au XVIe siècle par Claude Garamond, Robert Granjon ou Guillaume Le Bé.

Le typographe du roi, Jacques Jaugeon, à la demande de Louis XIV, le secrétaire et le mettre d'œuvre de ce projet typographique[2]. Le groupe comptait aussi en son sein le graveur Louis Simonneau, le directeur de l’Imprimerie royale Jean Anisson, et Phillippe Grandjean. Le travail consistait fut un véritable travail d'artisans pour la réussite du nouveau caractère. Il fallait créer un ensemble de polices de caractères typographiques qui tiendrait compte de l'avènement d'une nouvelle période dans l'histoire. Avec le début du Siècle des Lumières le style des lettres devait rompre avec les formes plus traditionnelles (médiévale et Renaissance) et créer ainsi un style plus classique avec un accent mis sur les progrès accomplis. Cette police de caractère, créée par Jacques Jaugeon, en collaboration avec l'Académie royale des sciences reçu la dénomination symbolique de "Romain du Roi"[3], comme il y a une police nommé "Times New Roman", cette police prendrait ainsi la relève d'autres polices de caractères qui cadraient mieux avec le style de transition moderniste de la fin du Grand Siècle et le début du Siècle des Lumières.

Il a été le premier titulaire nommé pensionnaire mécanicien de l'Académie royale des sciences par Louis XIV le 28 janvier 1699, puis pensionnaire vétéran le 25 mars 1724.

Notes et références[modifier | modifier le code]