Jacques Heim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Heim
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jacques Heim est un couturier français, également costumier pour le théâtre et le cinéma, né le à Paris 4e et mort le à Suresnes[1]. Il a dirigé, de 1930 à sa mort, la maison de couture Jacques Heim et fut président de la Chambre syndicale de la couture parisienne de 1958 à 1962, période de transition entre le déclin de la haute couture et l’avènement du prêt-à-porter.

Parcours[modifier | modifier le code]

Les parents de Jacques Heim, Isidore et Jeanne Heim, fourreurs juifs d'origine polonaise, avaient ouvert à Paris en 1898 un atelier de fourrures. Dès le début des années 1920, leur fils Jacques travaille à leurs côtés, et rapidement, il conçoit des robes et des manteaux, confectionnés avec des tissus originaux, collaborant, en particulier avec Sonia Delaunay. Le succès est au rendez-vous, et, en 1930, l'atelier devient la maison de couture Jacques Heim.

En 1932, Jacques Heim a lancé « Atome », maillot de bain deux pièces, précurseur du bikini, ainsi que des robes de soirée en coton.

En 1953, il est victime à son domicile, situé au 17, villa de Madrid à Neuilly-sur-Seine, d'un cambriolage important[2].

Sous la présidence du général de Gaulle, il est devenu le couturier attitré de son épouse, Yvonne de Gaulle. Ses clients les plus éminents étaient Sophia Loren, la reine Fabiola de Belgique, Mamie Eisenhower et l'actrice Gloria Swanson.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'état civil de Paris en ligne, acte de naissance no 4/783/1899 ; avec mention marginale du décès.
  2. « Des cambrioleurs dérobent 1 500 000 francs et 6 millions de bijoux chez le couturier Jacques Heim », Le Monde, 23 mars 1953.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]