Jacques Grasset de Saint-Sauveur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jacques Grasset de Saint-Sauveur (1757-1810) est un écrivain et diplomate français.

Né à Montréal, il est le frère du bienheureux André Grasset de Saint-Sauveur. Il vint étudier à Paris en 1764 chez les jésuites de Sainte-Barbe, puis commença à suivre la carrière diplomatique de son père et de son frère. Ayant travaillé pendant dix ans comme vice-consul à la commission sous les ordres de son père, il devint vice-consul en Hongrie, puis au Caire.

Il se tourne ensuite vers les lettres et publie, entre 1784 et 1812, une vingtaine d'ouvrages, souvent légers ou illustrés, dont :

  • La Belle Captive, ou Histoire véritable du naufrage & de la captivité de Mlle Adeline, comtesse de St-Fargel, âgée de 16 ans, dans une des parties du royaume d’Alger, en 1782, Paris, 1786 ;
  • Costumes civils de tous les peuples connus (avec Sylvain Maréchal), 1784 et suivantes ;
  • Tableaux cosmographiques de l'Europe, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique, 1787 ;
  • L'Antique Rome, 1795, en 50 tableaux ;
  • Encyclopédie des voyages, 1795-96 ;
  • Les amours du fameux comte de Bonneval, pacha à deux (trois) queues, connu sous le nom d’Osman, rédigé d’après quelques mémoires particuliers, Paris, 1796 ;
  • Le Sérail ou Histoire des intrigues secrètes du Grand Seigneur, 1796 ;
  • Les Fastes du peuple français, 1796 ;
  • Les Amours d’Alexandre et de Sultane Amasille, 1797.
  • Esprit des ana, 1801 ;
  • Voyage pittoresque dans les autres parties du monde, 1806 ;
  • Les Archives de l'honneur, 1805.

Sur les autres projets Wikimedia :