Jacques Gleyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Gleyse
Description de cette image, également commentée ci-après

Jacques Gleyse

Biographie
Naissance (62 ans)
Le Vigan (Gard)
Nationalité Française
Thématique
Formation Doctorat en sciences de l’éducation
HDR Lettres & sciences humaines
Titres Professeur en sciences et techniques des activités physiques et sportives, ESPE-Languedoc-Roussillon
Œuvres principales Directeur du LIRDEF (EA 3749)

Jacques Gleyse, né le 10 octobre 1952 au Vigan (Gard), est professeur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives STAPS à l'ESPE Languedoc-Roussillon dont il est directeur-adjoint chargé de la recherche. Il dirige également le laboratoire de recherche universitaire LIRDEF (EA 3749).

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jacques Gleyse commence sa carrière professionnelle comme enseignant d'éducation physique et sportive (EPS) (1976). Il obtient l'agrégation d'EPS en 1983 et réalise parallèlement un parcours en sciences de l'éducation : maîtrise (1982), DEA (1983) puis en 1987, une thèse de 3e cycle dirigée par Gilles Ferry à l'université Paris X-Nanterre, intitulée Les paradoxes d'une intégration institutionnelle : images de l'éducation physique et sportive du secondaire[1]. En 1997, il soutient une habilitation à diriger des recherches, intitulée L'instrumentalisation du corps, sous la direction d'André Rauch[2], en Lettres et Sciences humaines. Il est qualifié en 70e section (sciences de l'éducation) et en 74e section du CNU (STAPS).

L'objet de son travail réside dans les rapports qu'entretiennent la chair et le verbe au sein de la «corporalité»[3]. Ses recherches, actuellement, se centrent davantage sur l'égalité filles-garçons dans l'éducation et sur les études de genre.

Activités d'enseignement et de recherche à l'université[modifier | modifier le code]

Jacques Gleyse a d'abord été maître de conférences à l'IUFM de l'Académie de Montpellier (1991-2003), puis professeur des universités à Perpignan (2003-2006), il est actuellement professeur à l'ESPÉ Languedoc-Roussillon et directeur-adjoint pour la recherche. Il dirige le laboratoire de recherche LIRDEF.

Activités institutionnelles et éditoriales[modifier | modifier le code]

Il fut à plusieurs reprises membre des jurys de CAPEPS et d'agrégation d'EPS, chargé de cours, notamment à l'ENS Cachan (2003-2015). Il a organisé ou coorganisé de nombreux colloques, notamment Le Corps en Mouvement 2 (2009)[4], le colloque mondial de l'ISHPES et, à Montpellier en 2014, le 1e symposium international franco-brésilien Corps, Éducation et Culture du Mouvement[5]. Jacques Gleyse a été expert STAPS pour l'Agence nationale de la recherche en 2010, dans le cadre du programme «Vulnérabilités»[réf. nécessaire]. Il est expert pour l'AERES, en sciences de l'éducation (janvier 2015)[6]. Il a dirigé la revue pluridisciplinaire STAPS (2001-2013)[7] et est membre du conseil scientifique ou de la rédaction des revues françaises, Éducation et socialisation[8], Corps[9], STAPS et Trema[10] et des revues algérienne ISTAPS et brésiliennes Pensar a prática[11] et Holos[12].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages récents (sélection)[modifier | modifier le code]

  • (Co-auteur) L'émergence de l'éducation physique. Georges Demenij (1850-1917) et Georges Hébert (1875-1957), avec G. Bui-Xuân, Paris, Hatier, 2002.
  • (Co-auteur) L'Education physique et sportive. De ses environnements à l'élève, avec Gilles Lecoq et Didier Cèbe, Paris, Vigot, 2004.
  • Le verbe et la chair. Un siècle de bréviaires de la République. Une archéologie du corps dans les manuels scolaires de morale et d'hygiène (1880-1974), Paris, L'Harmattan, 2010.

Articles récents, actes de colloques, conférences (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Gleyse J. (2012, 2013). The machine body metaphor in Physical Education in France (1825-1935.), Scandinavian Journal of Medicine and Science in sport, p. 758-765.
  • Gleyse, J. (2014) Making Angels. Bodily restraints championed in French school textbooks on moral values, 1880-1964, History of Education & Children’s Literature, Masera, University Press. p. 27-45.
  • Gleyse, J. (2014) Entrepreneurs de morale et d’hygiène et propagandistes sportifs : les films fixes ayant trait au corps ou à l’activité physique, dans le fonds du C.E.D.R.H.E., au XXe siècle. Tréma, 41, Montpellier, ESPE, p. 45-59, article en ligne
  • Gleyse, J., Soares C. Dalben, A. (2014), L'œuvre de Georges Hébert au Brésil et en France, dans les écrits sur l'éducation physique. Deux facettes de la nature (1909-1957) ?,Sport History Review, 45, Toronto, Canada, p. 171-199.

Références et sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]