Jacques Gautier d'Agoty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier et Dagoty.
Jacques Gautier d'Agoty
Naissance
Décès
Activités
Enfant
Planche montrant les muscles de la tête, par Jacques Gautier d'Agoty, parue en 1747 dans la Myologie complete en couleur et grandeur naturelle avec des textes de Joseph-Guichard Duverney.

Jacques Fabien Gautier d'Agoty, né à Marseille vers 1716 et mort à Paris en 1785, est un peintre et graveur d'anatomie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève du peintre et graveur d'origine allemande Jacob Christoph Le Blon, inventeur d'un procédé de gravure et d'impression en manière qui incorpore pour la première fois des couleurs (bleu, jaune et rouge). Le noir n'est pas employé par Le Blon, ce qui rend ses travaux délicats[1]. Les ombres se forment d'elles-mêmes par superposition, renforcées seulement de quelques hachures de burin. Ses élèves et associés se disputent son procédé. Son continuateur et principal élève Jacques-Fabien Gautier-Dagoty prétend,ce qui est discutable,[2]. d'avoir connu le premier l'emploi de la quatrième planche (celle du noir), dont Le Blon repoussait l'aide. En tout cas, c'est bien Gautier-Dagoty et ses fils qui vulgarisent le procédé de la gravure en couleurs en France. Gautier d'Agoty reprend son privilège.

Membre de l'Académie des sciences de Dijon[3], il s'associa avec le médecin et anatomiste Joseph-Guichard Duverney pour produire des albums de planches anatomiques. Ses planches anatomiques bénéficient d'un grand succès de curiosité "les muscles; les tendons et les veines des préparations se détachent avec une horrible précision dans les cinq planches de l'Essai d'anatomie"[1].

Il a cinq fils, tous artistes Jean-Baptiste André, Honoré-Louis, Jean-Fabien, Édouard (dont le fils Pierre-Édouard Dagoty deviendra aussi artiste), et Arnauld-Éloi ; il s'associe avec Jean-Baptiste André pour produire une Galerie française et une Galerie universelle de portraits d'hommes et de femmes célèbres, dont seules les premières livraisons parurent en 1770 et 1772[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages illustrés
  • Myologie complete en couleur et grandeur naturelle, composée de l'Essai et de la Suite de l'Essai d'anatomie en tableaux imprimés, avec Joseph-Guichard Duverney (1746) Texte en ligne
  • Anatomie de la tête en tableaux imprimés qui représentent au naturel le cerveau sous différentes coupes, la distribution des vaisseaux dans toutes les parties de la tête, les organes des sens & une partie de la névrologie (1748)[5]
  • Lettres concernant le nouvel art de graver et d'imprimer les tableaux (1749)
  • Observations sur la peinture et les tableaux anciens et modernes (1753). Réédition : Minkoff Reprint, Genève, 1972
  • Anatomie générale des viscères et de la névrologie, angéologie et ostéologie du corps humain (1754)
  • Cartes en Couleur des lieux sujets aux tremblements de terre dans toutes les parties du monde selon le sisteme de l'impulsion solaire (1756)
  • Exposition anatomique de la structure du corps humain, en vingt planches imprimées avec leur couleur naturelle, pour servir de supplément à celles qu'on a déjà données au public, selon le nouvel art, dont M. Gautier est inventeur, avec Joseph-Guichard Duverney (1759)
  • Collection des plantes usuelles, curieuses et étrangères, selon les systèmes de MM. Tournefort et Linnaeus, tirées du Jardin du roi et imprimées en couleur (1767) [lire en ligne]
  • Anatomie des parties de la génération de l'homme et de la femme, représentées avec leurs couleurs naturelles, jointe à l'angéologie de tout le corps humain, et à ce qui concerne la grossesse et les accouchemens (1773)
  • Exposition anatomique des maux vénériens, sur les parties de l'homme et de la femme, et les remèdes les plus usités dans ces sortes de maladies (1773)
  • Exposition anatomique des organes des sens, jointe à la névrologie entière du corps humain, et conjectures sur l'électricité animale et le siège de l'âme (1775)
  • Plantes purgatives d'usage, tirées du Jardin du roi et de celui de MM. les apothicaires de Paris, auxquelles on joint, à la dissection de leur fleur et de leur fruit, le Species plantarum Linnei pour connoître les variétés de leur genre, les synonymes et le lieu de leur naissance (1776)
Opuscules
  • Chroa-génésie ou génération des couleurs, contre le système de Newton, par Gautier, dont la dissertation a été lue à l'assemblée de l'Académie des sciences, à Paris, le et 26 du même mois 1749 (1749)
  • Zôosgénésie, ou Génération de l'homme et des animaux (1750)
  • Réfutation de la défense des Newtoniens (1752)
  • Lettre à l'auteur du Mercure, sur l'invention et l'utilité de l'art d'imprimer les tableaux (1756)
  • Seconde lettre à l'auteur du Mercure sur l'invention et l'utilité de l'art d'imprimer les tableaux (s. d.)
  • Conjectures sur la génération, contre les oviparistes et les vermiculistes (s. d.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roger Portalis, « La gravure en couleurs », Gazette des beaux-arts : courrier européen de l'art et de la curiosité,‎ , p. 441-457
  2. Bamber Gascoigne, Milestones in colour printing (1457-1859), Cambridge University press, 1997, p. 12
  3. John Gorton, A General Biographical Dictionary, Henry G. Bohn, London, vol II, 1851.
  4. (en) Arthur Mayger Hind, A History of Engraving and Etching. From the 15th Century to the year 1914. Being the Third and Fully Revised Edition of "A Short History of Engraving and Etching", Dover, New York, 1963, p. 309.
  5. Gautier d'Agoty et Jacques Fabien, Anatomie de la tête en tableaux imprimés qui représentent au naturel le cerveau sous différentes coupes, la distribution des vaisseaux dans toutes les parties de la tête, les organes des sens & une partie de la névrologie, Paris, chez le Sieur Gautier : chez M. Duverney : chez Quillau, (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]