Jacques Gaddarkhan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Gaddarkhan est né le 22/06/1964, en Guadeloupe. Il est issu d’une famille d’immigrants indiens arrivés sur l’archipel guadeloupéen en 1854 dans le cadre de la vague d’immigration indienne en Guadeloupe qui s’est déroulée entre les années 1854 et 1858. Industriel, entrepreneur et président de la holding GJG (Groupe Jacques Gaddarkhan).

Arrivées des premiers Gaddarkhan en Guadeloupe[modifier | modifier le code]

Cette migration s'inscrit dans le cadre d'un mouvement d'immigration indienne plus vaste ayant touché d'autres colonies de la zone des Caraïbes, en particulier Trinidad et la Guyane britannique. L'abolition de l'esclavage décrétée le 27/04/1948 par le gouvernement provisoire de la 2e république, entraîne une pénurie de travailleurs sur l'archipel Guadeloupéen, les premiers travailleurs indiens débarquent en Guadeloupe à bord du bateau Aurélie le 24 décembre 1854[1].

Les ancêtres de Jacques Gaddarkhan rompus aux techniques agricoles acquises sur le territoire indien contribuent dans un premier temps à l’essor de l’activité agricole en rejoignant les coopératives de l'agriculture vivrière locale.

Jacques Gaddarkhan fait partie de la 4e génération d’une famille bien implantée en Guadeloupe. Il reçoit de ses parents une éducation empreinte de culture indienne baignée dans un monde créole.

Emile Gaddarkhan[modifier | modifier le code]

Emile Gaddarkhan est un autodidacte et père de Jacques Gaddarkhan. Il est à l’origine de la création de l’entreprise familiale spécialisée dans la gestion de travaux publics. Connu pour être un homme au caractère bien trempé et intransigeant en affaires, Emile GADDARKHAN a rapidement diversifié ses activités : terrassement, démolition ou encore construction de routes.

Parmi les réalisations notable de l’entreprise familiale:

Ambitieux, Emile GADDARKHAN installera également les filiales de son groupe à la Dominique et à Sainte-Lucie. Le journal l’Express en 2003, qualifie Emile GADDARKHAN d'un « Bouygues-Guadeloupéen »[2].

Emile Gaddarkhan s’en est allé le 23 juillet 2011 à l'âge de 72 ans. Dans un communiqué, l’ex-président du Conseil Régional de la Guadeloupe, et ancien ministre de l’Outre-Mer, Victorin Lurel, s’était dit ému de la disparition d'un « bâtisseur et travailleur infatigable qui a beaucoup œuvré pour le développement d'une Guadeloupe moderne et sereine »[3].

« C'est une figure emblématique de l'entrepreneuriat Guadeloupe qui nous quitté »[4] selon les mots de Jacques Gillot, l’ex-Président du Conseil Départemental de Guadeloupe.

Les débuts de Jacques Gaddarkhan[modifier | modifier le code]

Jacques Gaddarkhan, démarra sa carrière professionnelle dans l’entreprise familiale fondée par le patriarche Emile.Jacques Gaddarkhan fonde en 1995 son propre groupe : GJG (Groupe Jacques Gaddarkhan). Il a par ailleurs occupé des fonctions de conseiller au sein du Conseil du commerce extérieur de la France[5],[6]. Le groupe emploie à ce jour plus de 600 employés.

Le BTP[modifier | modifier le code]

Le pôle BTP reste le cœur de métier historique du GJG. La 1ere société du groupe GJG est la Sotradom, spécialisée dans la gestion de travaux publics. Les activités de la Sotradom sont principalement publiques pour le compte des collectivités locales, des Conseils Départementaux ainsi que le Conseil régional de la Guadeloupe. Le Pôle construction « neuf » représente plus de 60% de l’activité de la Sotradom. La Sotradom a reçu la certification AFNOR le 27 Novembre 2014.

Initialement les activités sont centrées autour de la réhabilitation urbaine et rénovation de bâtiments (lycées, collèges, écoles… ). Aujourd’hui, le pôle BTP de GJG intervient principalement dans la construction de bâtiments tertiaires (centres hospitaliers …), et la construction de logements.

En 2018, la Sotradom remporte (en co-traitance avec l’entreprise Italienne Impresa Pizzarotti) le contrat de construction du nouveau Centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre / Les Abymes suite à l’incendie qui ravagea l’ancien CHU le 28 novembre 2017. Le nouveau CHU pourra accueillir 618 lits sur une surface totale de 77 615 m2. Le GJG s'appuyant sur une main d'oeuvre locale recrutée avec l'aide de l'antenne de Pôle Emploi et la mission locale Guadeloupe[7]. La cérémonie de pose de la 1ère pierre a eu lieu le 29 Septembre 2018 en présence du Président de la République Emmanuel Macron. Lors d'une visite du préfet de Guadeloupe Alexandre Rochatte sur le chantier du CHU, la livraison du CHU est annoncée pour la mi-2023 avec mise en service des installations pour la fin 2023[8].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Au fil des années, Jacques Gaddarkhan a diversifié les activités de son groupe GJG autour de multiples pôles: Immobilier, BTP, Santé, Industrie, Agriculture, Environnement & Energie.

Il intervient aussi dans le domaine du Transport Maritime, en tant gérant de la société des transports maritimes caribéens (STMC)[9]

Les réalisations de GJG dans le domaine de la construction sont les suivantes:

  • Rénovation des routes détruites suite à l'ouragan Ophelia de 2011[10]
  • Collège de Morne-à-l’Eau - Confortement parasismique - 2015
  • Construction en zone insulaire de Marie Galante - Bâtiment de 93 logements - 2016
  • Collège de Petit-Bourg - Confortement parasismique - 2017
  • Le Stade du club sportif Moulien - Reconstruction des gradins - 2017
  • Collège Kermadec à Pointe-à-Pitre - Confortement parasismique - 2018
  • Pont surplombant la Rivière des Marsouins à Basse-Terre - Reconstruction du Pont - 2019
  • Pont de Perrin GPSGR (passage sous gabarit réduit de 142 mètres) - Construction de sous-terrain - 2019/2020
  • Hippodrome Saint-Jacques à Anse-Bertrand - Travaux de terrassement et de VRD - 2020
  • Ferme éolienne de Sainte-Rose - Génie civil - 2019
  • Port de Petit-Bourg - Construction - 2018
  • RN 5 et Départementale Perrin - Raccordement en 2019/2020

Pôle Immobilier[modifier | modifier le code]

Par ailleurs le pôle Immobilier se concentre sur la construction de bureaux et leur mise à disposition pour les organismes publics ou bailleurs privés. GJG commercialise ses projets immobiliers par le biais de Vente en l'état futur d'achèvement (Vente en l’État Futur d’Achèvement de constructions) sur plusieurs sites de l’archipel, l’objectif affiché du groupe étant de favoriser l’accès à la propriété au plus grand nombre.

Pôle Santé[modifier | modifier le code]

Le Pôle Santé s’est spécialisé dans la gestion d’établissements d’accueil pour personnes âgées dépendantes avec l’EHPAD du Bois-Jolan , situé face à la plage de Bois-Jolan. Cet Ehpad dispose d’une capacité d’accueil de 90 résidents, avec 76 lits d’accueil permanent (dont 12 lits en unité protégée), 8 lits d’accueil temporaire & 6 places en unité d’accueil de jour. La création d’un pôle Parent-Enfants fait aussi partie des réalisations du groupe (finalisation prévue pour fin 2022), un pôle qui permettra de doter le CHU des Abymes d’une maternité moderne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Il y a 165 ans, l'arrivée des premiers Indiens en Guadeloupe », sur https://www.martinique.franceantilles.fr/, (consulté le 19 juillet 2020)
  2. Payot Marianne, « Des «Bouygues» guadeloupéens », sur https://www.lexpress.fr/ (consulté le 21 juillet 2020)
  3. « Victorin LUREL ému par la disparition d’Emile GADDARKAN », sur https://www.bondamanjak.com/, (consulté le 19 juillet 2020)
  4. Karen Bourgeois, « Disparition d'Emile Gaddarkhan », sur http://www.domactu.com/, (consulté le 19 juillet 2020)
  5. DIECCTE de Guadeloupe, « Les Conseillers du Commerce Extérieur de la France - CCEF », sur http://guadeloupe.dieccte.gouv.fr/
  6. « Nominations au Journal officiel de la République française », sur https://jorfsearch.steinertriples.fr/ (consulté le 20 juillet 2020)
  7. « Partenariat entre Pôle Emploi et le groupe Jacques GADDARKHAN », sur https://www.pole-emploi.fr/, (consulté le 10 septembre 2020)
  8. « Alexandre Rochatte a visité le chantier du futur CHU, prévu pour fin 2023 », (consulté le 5 octobre 2020)
  9. Nicomède GERVAIS, « Une barge de la solidarité pour la Dominique », sur https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/, (consulté le 19 juillet 2020)
  10. Dominica Vibes News, « Signature d'un contrat de EC22 M$ pour la réparation des routes », sur https://www.dominicavibes.dm/, (consulté le 21 juillet 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]