Jacques Fournier (fonctionnaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques Fournier et Fournier.
Jacques Fournier
Jacques Fournier (21e Maghreb des Livres, Paris, 7 et 8 février 2015).jpg

Jacques Fournier au 21e Maghreb des Livres (Paris, 7 et 8 février 2015).

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (88 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

Jacques Fournier, né le [1] à Épinal, est un haut fonctionnaire français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe sa jeunesse et fait ses études en Algérie. Ancien élève de l'ENA, il est nommé conseiller juridique de l’Ambassade de France au Maroc (1961-1964).

Il a été conseiller d'État et a été membre du Commissariat général au Plan. Il a ensuite exercé les fonctions de secrétaire général adjoint de l'Élysée, puis secrétaire général du gouvernement (de 1982 à 1986), président de Gaz de France (de 1986 à 1988), président du conseil d'administration de la SNCF (du 24 août 1988 au 5 mai 1994)[3].

Militant politique, il a été membre du Parti socialiste à la suite du congrès d'Épinay et membre du CERES. Il a été candidat aux élections législatives dans les Hauts-de-Seine[3].

Il a épousé la fille de Mohand Tazerout, un philosophe et traducteur algérien[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Politique de l'éducation, Seuil, 1972 ;
  • Traité du social (en collaboration avec Nicole Questiaux), Dalloz, cinq éditions entre 1976-1988 ;
  • Le Pouvoir du social (en collaboration avec Nicole Questiaux), Presses universitaires de France, 1979 ;
  • Le Travail gouvernemental, Paris, Presses de la FNSP, Dalloz, 1987[5] ;
  • Le Train, l’Europe et le service public, Odile Jacob, 1993 ;
  • Critique de la raison communautaire (direction en collaboration avec Lysiane Cartelier et Lionel Monnier), Economica, 1996 ;
  • Livre blanc sur le dialogue social dans la fonction publique, Documentation française, 2002 ;
  • Itinéraire d’un fonctionnaire engagé, Dalloz, 2008.
  • L'Économie des besoins, Odile Jacob, 2013
  • L'Algérie retrouvée 1929-2014, éditions Bouchène, 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]