Jacques Fontanille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Fontanille, né le en France, a été Professeur de Sémiotique à l'Université de Limoges, et créateur du Centre de Recherches Sémiotiques. C'est l'un des chercheurs qui a le plus œuvré pour le développement de la sémiotique française, héritière de Greimas, en France et dans le monde. Il a également eu des responsabilités politiques dans l'administration de la recherche. Il est spécialiste de sémiotique et a abordé de nombreux champs de la discipline : sémiotique littéraire, sémiotique visuelle, sémiotique tensive, et plus récemment sémiotique des pratiques et anthroposémiotique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jacques Fontanille est professeur à l'université de Limoges et membre de l'Institut universitaire de France[1]. Il a été président de l'Association internationale de sémiotique visuelle et de l'Association Française de Sémiotique.

Il a été président de l'université de Limoges de 2005 à 2012 et président du PRES Limousin Poitou-Charentes (2011-2012)[2].

Le il est nommé au cabinet de Geneviève Fioraso, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche du gouvernement Ayrault, comme conseiller sciences humaines et sociales. Il devient directeur du cabinet le [3] jusqu'en .

Travaux en sémiotique[modifier | modifier le code]

Il a publié de nombreux articles et livres dans le domaine de la sémiotique théorique, de la sémiotique littéraire, de la sémiotique visuelle, de la sémiotique des pratiques. On lui doit, entre autres, une sémiotique des passions (avec Greimas), une sémiotique tensive (avec Zilberberg) et, articulant l'ensemble de ses propositions théoriques, une sémiotique du discours[1]. Depuis plusieurs années il s'efforce de ne pas limiter le champ d'application de la sémiotique aux discours et à la textualité. Dans cette perspective il a élaboré une sémiotique des pratiques[4], et participé au développement d'une anthroposémiotique[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Présentation de Jacques Fontanille », dans Louis Hébert (dir.), Signo [en ligne], Rimouski (Québec), http://www.signosemio.com
  2. « Changement d’équipe présidentielle »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), PRES Limousin Poitou-Charentes, 2 septembre 2011
  3. Arrêté du 1er octobre 2013 portant fin de fonctions, maintien et nomination au cabinet de la ministre
  4. Jacques Fontanille, Pratiques sémiotiques, Paris, PUF,
  5. Jacques Fontanille, Nicolas Couégnas, Terre de sens. Essai d'anthroposémiotique, Limoges, PULIM, 2018 p. (ISBN 978-2-13-056984-8)
  6. http://www.educpros.fr/recherche-de-personnalites/fiche-personnalite/h/e59ae71e21/personalite/jacques-fontanille.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]