Jacques Filleul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Filleul (homonymie).
Ne pas confondre avec Jean-Jacques Filleul.
Jacques Filleul
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de

Jacques Filleul, né le à Lyon et mort le à Francheville, est un musicologue, un enseignant de la musique ainsi qu'un espérantiste français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Instituteur, puis professeur agrégé de musique, il est également titulaire d'un doctorat en musicologie[1]. Il enseigne en particulier au lycée Jean-Perrin de Lyon[1].

Il était également professeur d'espéranto, auteur d'une brochure intitulée L'esperanto : un facteur de l'avenir européen[1].

Jacques cofonda en 1948 le groupe " Vive la Vie " du centre laïque des auberges de la Jeunesse sur les pentes de la Croix Rousse à Lyon aux côtés de son ami Roger Raoul ROCHER. Leur bulletin " Révoltes" éditait des fiches de chants et danses dont il éditait la musicologie. Ce groupe était engagé dans le pacifisme et l'espérantisme.

Dans les années quatre-vingt, il présida l'œuvre des enfants de la ville de Lyon, fondée au XIXe siècle par des francs-maçons, laquelle décernait chaque année des bourses d'études à de jeunes apprentis ou étudiants présentant un projet professionnel " à la gloire du Travail "

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'esperanto : un facteur de l'avenir européen, CERL, Lyon, 1991, 24 p.
  • Il est également l'auteur de 24 œuvres musicales déclarées à la SACEM[1] ainsi que de plusieurs ouvrages de solfège.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Collectif, Dictionnaire historiques des Académiciens de Lyon : 1700 - 2016, Lyon, Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, , 1370 p. (ISBN 9782955943304).

Liens externes[modifier | modifier le code]