Jacques Ferrandez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Luc Ferrandez.
Jacques Ferrandez
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Ferrandez à Mouans-Sartoux en 2012.
Naissance (62 ans)
Alger
Nationalité française
Profession
auteur de bande dessinée

Jacques Ferrandez, né le à Alger[1], est un auteur de bande dessinée qui vit dans le sud de la France.

Parcours[modifier | modifier le code]

Formé à l'École nationale d’Art décoratif de Nice, il publie quelques histoires écrites avec Rodolphe, dont une qui deviendra une série (L'Homme au bigos). Jacques Ferrandez commence ensuite chez Casterman en publiant Arrière-pays puis Nouvelles du pays, des petites histoires typiquement provençales, avant de lancer sa série principale, Carnets d'Orient (il est spécialiste de l'Algérie[réf. nécessaire]). En parallèle de cette série, Jacques Ferrandez reste dans l’univers provençal et s’attaque au pays de Pagnol avec le cycle de L'eau des collines.

En octobre 1998, sur un scénario de Tonino Benacquista, Jacques Ferrandez dessine L’Outremangeur, puis La Boîte noire en octobre 2000.

Jacques Ferrandez collabore régulièrement à des illustrations de carnets de voyage : Les tramways de Sarajevo, Retours à Alger

Contrebassiste de jazz, il se produit en clubs ou lors de festivals avec le Mille sabords quartet et le Miles Aboard Jazz Quintet. Il illustrait régulièrement les couvertures du magazine Jazzman.

Il adapte également des œuvres littéraires, comme celles d'Albert Camus : sa nouvelle L'Hôte[2] en 2009, et son roman L'Étranger en 2013. Il donne les traits de Jean-Jacques Brochier au procureur[3].

Publications[modifier | modifier le code]

L'Homme au bigos, avec Rodolphe[modifier | modifier le code]

  1. 1980 : L'homme au Bigos
  2. 1982 : Le maître de la nuit
  3. 1984 : Villa Ténèbre
  4. 1988 : Martin Squelette

Carnets d'Orient[modifier | modifier le code]

  1. 1987 : Carnets d'Orient
  2. 1989 : L'année de feu
  3. 1992 : Les fils du Sud
  4. 1994 : Le Centenaire (prix du jury œcuménique de la bande dessinée 1995)
  5. 1995 : Le cimetière des princesses
  6. 2002 : La guerre fantôme (prix Maurice-Petitdidier 2003,Prix France Info de la Bande dessinée d’actualité et de reportage 2003)
  7. 2004 : Rue de la Bombe
  8. 2005 : La fille du Djebel Amour
  9. 2007 : Dernière demeure
  10. 2009 : Terre fatale

Frères de terroir[modifier | modifier le code]

Scénario de Yves Camdeborde et dessin de Jacques Ferrandez, éd. Rue de Sèvres

  1. 2014 : Carnet de croqueurs – tome 1 : Hiver, printemps (ISBN 9782369810650)
  2. 2015 : Carnet de croqueurs – tome 2 : Eté, automne (ISBN 9782369811367)

Autres[modifier | modifier le code]

Illustrations musicales[modifier | modifier le code]

  • 2006 : BD Jazz Miles Davis, double CD, Éditions Nocturne
  • 2008 : BD Jazz Miles Davis - Volume 2, double CD, Éditions Nocturne

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « FERRANDEZ, Jacques », sur ledelarge.fr (consulté le 15 juillet 2015).
  2. a et b Extraite du recueil L'Exil et le Royaume de Albert Camus.
  3. Je me suis mis au service du récit, L'Humanité
  4. L’Étranger : découvrez les planches de l'adaptation BD !, My Boox, 28 février 2013
  5. Frédéric Potet, « BD de l’été : Jacques Ferrandez, à Alger dans les pas de Camus », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Serge Buch, Ferrandez. Une monographie, Mosquito, 2005.

Lien externe[modifier | modifier le code]