Jacques Desagneaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Desagneaux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Jacques Louis Gabriel Desagneaux, né le à Vincennes[1] et mort à une date indéterminée après 1967, est un monteur et réalisateur français.

Il est le frère de l'acteur Lucien Desagneaux (1907-1976).

Biographie[modifier | modifier le code]

Hormis une réalisation de 1932 (Mise en plis, avec Philippe Richard et Raymond Dandy), Jacques Desagneaux exerce principalement comme monteur, sur plus de soixante-dix films (majoritairement français, plus des coproductions et un film italien), les deux premiers sortis en 1930.

En particulier, il collabore souvent avec Christian-Jaque, depuis La Symphonie fantastique (1942, avec Jean-Louis Barrault personnifiant Hector Berlioz et Renée Saint-Cyr) jusqu'à son dernier film sorti en 1967, Deux billets pour Mexico (coproduction avec Peter Lawford et Ira von Fürstenberg). Au nombre des vingt-huit autres films du tandem, citons Boule de suif (1945, avec Micheline Presle et Louis Salou), Fanfan la Tulipe (1952, avec Gérard Philipe et Gina Lollobrigida) et Les Bonnes Causes (1963, avec Pierre Brasseur, Marina Vlady et Bourvil).

Parmi les autres réalisateurs avec lesquels Jacques Desagneaux travaille, mentionnons Jean Boyer (quatre films, dont Sénéchal le magnifique en 1957, avec Fernandel et Nadia Gray), Léon Mathot (cinq films, dont Aloha, le chant des îles en 1937, avec Jean Murat et Danièle Parola), Fernand Rivers (huit films, dont Berlingot et compagnie en 1939, avec Fernandel, Fernand Charpin et Suzy Prim), ou encore René Sti (trois films, dont La Porteuse de pain en 1934, avec Germaine Dermoz et Fernandel).

Il est parfois confondu avec son frère l'acteur Lucien Desagneaux[2].

Filmographie[3][modifier | modifier le code]

(films français, sauf mention contraire ou complémentaire)

Comme monteur[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance n° 52 (vue 16/136). Archives départementales du Val-de-Marne en ligne, état-civil de Vincennes, registre des naissances de 1905.
  2. Entre autres, l’IMDb et Ciné-Ressources (liens externes pré-cités) mentionnent Jacques Desagneaux comme acteur de plusieurs films, où joue en réalité Lucien Desagneaux. La confusion est notamment entretenue avec La Bataille du rail (1946) de René Clément, dont le premier est monteur et le second acteur (ainsi, la fiche du film sur Ciné-Ressources cite Lucien Desagneaux comme monteur).
  3. Filmographie à priori complète, par recoupement des liens externes ci-dessus.

Liens externes[modifier | modifier le code]