Jacques Delahaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Delahaye
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Jacques-Charles Delahaye, né le à Paris et mort le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation à l'École des arts appliqués et à l'École des beaux-arts deParis, il présente pour la première fois son travail en 1951 au Salon de la jeune sculpture.

En 1957, Pierre Restany[1] l'expose dans le cadre de l'exposition collective intitulée Espaces imaginaires à la galerie H. Kamer à Paris, et le rattache du même coup au mouvement du même nom créé deux ans plus tôt. Cette même année, il fait partie des artistes rattachés au courant de l'art informel et accompagne une exposition itinérante (Tokyo, Turin, Düsseldorf). En 1959, il crée avec Turriddu Clementi et Roseline Granet, à Meudon, une fonderie d'art : la Fonderie Berjac.

De 1975 à 1993, Delahaye occupe un poste de professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Il a vécu longtemps à Offranville en Normandie.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

"La Bataille", Kunstmuseum Bochum

Son travail fut essentiellement reconnu en France, au Japon puis en Allemagne.

Sa sculpture intitulée Cavalier II fut exposée lors de la documenta II de Cassel en 1959, puis à la Biennale de Tokyo en 1965. En 1962, la Neue Galerie du Künstlerhaus de Munich, puis en 1965 le musée d'art moderne de la ville de Paris l'expose également.

À partir de la fin des années 1960, Delahaye se retire de la scène artistique pour se consacrer uniquement à l'enseignement.

Néanmoins, son retour marque l'année 2006 puisqu'il participe cette année-là à l'exposition organisée par le Kunstverein Villa Wessel à Iserlohn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henry Périer, Pierre Restany, l'alchimiste de l'art, Éditions Cercle d'Art, Paris, 1998, p. 64, (ISBN 2702205496)