Jacques Damourette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Damourette.
Jacques Damourette
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Nationalité
Activité

Jacques Damourette (Paris 1873 - Sarcelles 1943) est un grammairien et linguiste français.

Il reçut une formation d’architecte[1], mais, incapable d'exercer son métier, il se consacra, avec son neveu Edouard Pichon, à la rédaction d'une grammaire du français, à orientation psychologique, qui est un monument.

Il travaille de façon indépendante, et devient membre, en même temps que Pichon, en 1931, de la Société de linguistique de Paris, grâce au patronage d'Antoine Meillet et de Henri Yvon.

En 1943, l'Académie des inscriptions et belles-lettres lui attribue le prix Thorlet, pour ses travaux sur la langue française ancienne et moderne. [2],[3]

Il a été secrétaire général de l'importante revue de linguistique Le français moderne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Articles
  • La Grammaire en tant que mode d’exploration de l’inconscient, avec Édouard Pichon , dans L’Évolution psychiatrique, n° 1, 1925, pp. 237-257.
  • Unité historique de la langue française , dans les Mélanges offerts à Monsieur Pierre Janet, Paris : chez d’Artrey, 1939, pp. 55-73.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice CTLF/ENS Lyon : Des mots à la pensée : Damourette, Jacques - Pichon, Edouard [1]
  2. Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Journal des Savants, 1943, n° 4, p. 189
  3. L'on peut se renseigner sur ce Prix Thorlet, sur le site de l'Académie des Sciences Morales et Politiques [2].

Liens externes[modifier | modifier le code]