Jacques Cornano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Cornano
Fonctions
Sénateur de Guadeloupe
En fonction depuis le
Élection
Maire de Saint-Louis de Marie-Galante
En fonction depuis le
Prédécesseur François Paméole
Conseiller général du Canton de Saint-Louis
Prédécesseur François Paméole
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Parti politique app. PS
Profession Enseignant

Jacques Cornano, né le à Saint-Louis de Marie-Galante, est un homme politique français. Maire de Saint-Louis depuis 2001, il a été élu sénateur de la Guadeloupe en 2011 .

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Avant d’exercer ses fonctions politiques, Jacques Cornano s’est consacré à l’enseignement. Professeur en génie électrique, spécialisé dans la branche électrotechnique, il a enseigné en Guadeloupe et à l’École normale nationale de l’apprentissage (ENNA) de Toulouse. De retour dans l’archipel et enseignant à Capesterre-Belle-Eau, il a été nommé président de l’Aigle, une association sportive et culturelle.

Il a œuvré en faveur de l’ouverture de la section électrotechnique au lycée Hyacinthe-Bastaraud à Grand-Bourg de Marie-Galante dès 1978. C'est également dès son retour en Guadeloupe continentale que la population de sa commune natale l’invite à se présenter aux élections municipales[interprétation personnelle].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Maire[modifier | modifier le code]

Bien qu’il soit encore enseignant en Guadeloupe continentale, de nombreux Saint-Louisiens font appel à Jacques Cornano afin qu’il présente une liste d’opposition lors des élections municipales de 2001[réf. nécessaire]. Il remporte alors ces élections et devient maire de la ville de Saint-Louis de Marie-Galante, face à son prédécesseur, François Paméole, en poste depuis 1983. 

En 2014, il est réélu, pour la troisième fois dès le premier tour, maire de Saint-Louis.

Conseiller général et suppléant du député Éric Jalton[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections législatives de 2002, il est suppléant de Éric Jalton, lorsque ce dernier est élu député de la première circonscription de la Guadeloupe. Il assumera de nouveau cette position à la suite de la réélection de Éric Jalton en 2007. Jacques Cornano exerce également la fonction de conseiller général du canton de Saint-Louis. Il est réélu à ce poste en 2008[1] et a exercé cette fonction jusqu'en 2011, année où il est élu sénateur.

Sénateur[modifier | modifier le code]

En 2011, Jacques Cornano se présente aux élections sénatoriales et c’est sous l’étiquette Divers gauche qu’il est élu sénateur de la Guadeloupe (avec 53,65% [2] des voix au second tour), avec Jacques Gillot et Félix Desplan.

Il est membre de la délégation à l’Outre-Mer[3] ainsi que de la Commission du Développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire[4].

Début 2015, il a été nommé rapporteur du groupe de travail « les Outre-Mer confrontés au changement climatique[5] » dans le cadre de la préparation de la 21e conférence des parties (COP21).

Il parraine le candidat En marche ! Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle 2017[6].

Mandats[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]