Jacques Commaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques Commaille, né le [1] est professeur émérite de sociologie à l'École normale supérieure de Cachan. Il est membre de l'Institut des sciences sociales du politique de École normale supérieure de Cachan.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il fut étudiant de Pierre Bourdieu, Raymond Aron et Jean-Claude Passeron. Il collabora avec Jean Carbonnier. Spécialiste de sociologie politique du droit et de la justice, il a comme axes de recherches :

  • Processus politiques de production de la loi
  • Rapport entre justice et pouvoir politique
  • Place du droit dans le processus d’action publique
  • Dimension juridique des politiques publiques
  • Interdépendance juridique / action publique
  • Régulations politiques, régulations juridiques

Ses objets de recherches plus particulièrement travaillés sont : la famille / le divorce, la carte judiciaire.

Jacques Commaille défend l'idée selon laquelle la sociologie du droit n'est pas une spécialité de la sociologie générale; et par ailleurs que la recherche dans ce domaine ne doit pas être dictée par la demande. La sociologie politique du droit relève en effet pleinement de la sociologie générale, elle n'en est pas un sous-produit. Elle doit nécessairement rompre avec les nécessités des catégories de la pratique. L'objectif de cette démarche est de comprendre le sens de l’économie normative d’une société, ou régulation d’une société. Cela passe par la mise en rapport des facteurs sociaux, expressions du fonctionnement d’une société donnée, avec la production des normes et leur mise en œuvre.[interprétation personnelle]

Publications[modifier | modifier le code]

  • (avec François Chazel) Normes juridiques et régulation sociale, Paris, LGDJ, 1991
  • Les stratégies des femmes : travail, famille, politique, Paris, La Découverte, 1993
  • L'esprit sociologique des lois. Essai de sociologie politique du droit, Paris, PUF, 1994
  • Misère de la famille, question d'État, Paris, Presses de Sciences Po, 1996
  • Les nouveaux enjeux de la question sociale, Paris, Hachette, 1997
  • (avec Claude Martin) Les enjeux politiques de la famille, Paris, Bayard, 1998
  • (avec Bruno Jobert) Les métamorphoses de la régulation politique, Paris, LGDJ, 1999
  • (avec Laurence Dumoulin et Cécile Robert) La juridicisation du politique : leçons scientifiques, Paris, LGDJ, 2000
  • Territoires de justice: une sociologie politique de la carte judiciaire, Paris, PUF, 2000
  • (avec Martine Kaluszynski) La fonction politique de la justice, Paris, PACTE/La Découverte, 2007
  • (avec Laurence Dumoulin et Cécile Robert, dir.) La judiciarisation du politique, Paris, LGDJ, 2010
  • A quoi nous sert le droit, Paris, Folio essais Gallimard, 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]