Jacques Chartron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chartron.

Jacques Chartron
Fonctions
Député 1986-1988
Gouvernement Cinquième République
Groupe politique RPR
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 76 ans)
Résidence Creuse

Jacques Chartron, né à Hériménil en 1922 et mort à Aurillac en 1998, est un haut fonctionnaire et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité au Lycée Henri-Poincaré à Nancy, il intègre l'Université de droit de Nancy, où il suit une licence de droit, puis un DES en droit public, économique politique, histoire du droit et droit romain. En novembre 1945, il devient assistant à cette même faculté[1].

Il entre après cela dans la carrière préfectorale. Il est notamment préfet de la Creuse de 1969 à 1973 puis préfet de Savoie jusqu'en 1974.

Il est nommé à la direction de la Direction de la surveillance du territoire, la D.S.T, en 1974 au moment où la France est secouée par les attentats du terroriste Carlos et l'assassinat des deux inspecteurs de la D.S.T Le Raymond Dous et Jean Donatini[2].

Il rejoint ensuite la préfecture de l'Aisne jusqu'en 1978 puis celle du Bas-Rhin et est nommé préfet de la Région Alsace jusqu'en 1981.

Jacques Chartron est le responsable de l'Association des élus du rassemblement et sympathisants créée en 1984[3] et secrétaire national aux élections pour le même mouvement[4].

Il est élu député de la Creuse[5] sous l'étiquette R.P.R en 1986 et occupera cette fonction jusqu'en 1988.

Il est commandeur de la Légion d'honneur.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. La Rédaction, « Notice biographique Jacques Chartron », sur www.sfhp.fr, (consulté le 25 mars 2019)
  2. Le Nouvel Observateur, René Backman, 7 juillet 1975, p. 28, Carlos qui?.
  3. Joseph Fontaine (dir.), Christian Le Bart (dir.) et al., Le métier d'élu local travaux du Centre de recherches administratives et politiques, Université de Rennes I, Paris, Ed. l'Harmattan, coll. « Logiques politiques », , 370 p. (ISBN 978-2-7384-2686-4), p. 144
  4. L'Express, Sylvie Pierre-Brossolette, no 1773, 1985, p. 16, Percée: Jacques Chartron…
  5. Assemblée Nationale, Base de données des députés français depuis 1789

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]