Jacques Cellard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Cellard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jacques Cellard, né en à Paris et mort le dans la même ville, est un journaliste, linguiste et romancier français. Il a notamment publié à partir de 1972 dans le quotidien Le Monde une Chronique du langage rééditée aux éditions Dictionnaires Le Robert en 1979. Il a publié un grand nombre d'ouvrages sur les curiosités du langage. Il est enterré à Braine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le faubourg Saint-Denis à Paris, il fait des études classiques interrompues par la guerre. Il a pratiqué divers métiers avant de devenir instituteur en 1958[2]. Il a écrit de nombreux dictionnaires sur les curiosités du langage, des romans (certains, assez érotiques)[3], des biographies, et il a préfacé un bon nombre d'ouvrages humoristiques. Écrivain infatigable, homme discret, on sait peu de chose sur sa vie privée qu'il ne livrait pas[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Humour et linguistique[modifier | modifier le code]

  • Le subjonctif, comment l'écrire, quand l'employer (1974) éditions Duculot
  • Les cinq cents racines grecques et latines les plus importantes du vocabulaire français (1979-1980) éditions Duculot
  • La Vie du langage (1979), éditions des Dictionnaires Le Robert dans la collection L'Ordre des mots.
  • Cinq cents mots nouveaux définis et expliqués (1982), avec Micheline Sommant, éditions Duculot
  • Ça ne mange pas de pain, 400 expressions familière et voyoutes de France et du Québec (1984), Belin
  • Dictionnaire du français non conventionnel, (1980), avec Alain Rey, Hachette
  • Trésors des noms de famille, (1980), avec Roland Sabatier, Éditions Belin
  • Ah ! ça ira, ça ira... Ces mots que nous devons à la Révolution, (1988) Balland
  • Anthologie de la littérature argotique des origines à nos jours, (1985) éditions Mazarine, (ISBN 2863742116)
  • De Bouche à oreille avec Pierre Gay (1986) éditions Gallimard, (ISBN 2070594068)

Romans[modifier | modifier le code]

  • Journal plutôt inconvenant d'une toute jeune fille, 1982 (Anonyme), réédition 1994, Pocket
  • Flora la belle Romaine, 1985, Balland, (ISBN 2715804962)
  • Souvenirs d'une gamine effrontée, 1988, Balland
  • Les Petites marchandes de plaisir, 1990, Pocket érotique
  • Emma, Oh! Emma! 1992, Balland (roman pastiche d'Emma Bovary de Gustave Flaubert)
  • Mi-sainte, mi-touche, 1993, Belfond
  • La Chambre aux miroirs, 1998, Vauvenargues, Coll. Le Cercle

Biographies et documents[modifier | modifier le code]

Préfaces[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. canular des rédacteurs de la NRF dans sa première réédition depuis sa parution en 1938, il y a eu depuis trois rééditions et quatre préfaciers différents
  2. dit « Christophe », souvent confondu en librairie avec le chanteur homonyme

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 13.
  2. a et b quatrième de couverture de * Jacques Cellard, Anthologie de la littérature argotique des origines à nos jours, Besançon, éditions Mazarine, (ISBN 2737702690)
  3. décès de Jacques Cellard dans les carnets du Monde
  4. lire en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]