Jacques Carelman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Carelman, né à Marseille[1] le 1er novembre[réf. souhaitée] 1929[1] et mort à Argenteuil le 28 mars 2012[1], est un peintre, décorateur et illustrateur français, dentiste de formation[réf. souhaitée].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Carelman arrive à Paris en 1956 pour se consacrer à diverses activités artistiques (décoration théâtrale, illustration de livres, peinture et sculpture). En 1966, il adapte en bande dessinée le roman de Raymond Queneau Zazie dans le métro[2]. Il est l'auteur de la célèbre affiche de Mai 68 représentant la silhouette noire d'un CRS brandissant une matraque[3],[2].

On doit surtout à Carelman une parodie du catalogue Manufrance, le Catalogue d'objets introuvables (1969) : parmi ces objets imaginaires figurent, par exemple, un « fauteuil-radiateur » à brancher sur le chauffage central ou encore un « fusil à kangourou » dont « la forme très étudiée du canon [...] imprime à la balle une trajectoire sinusoïdale qui suit l'animal dans ses bonds »[2]. Cette œuvre a été traduite en 19 langues (dont le coréen, l’hébreu et le finnois)[4]. Jacques Carelman fait produire certains des objets de son Catalogue d'objets introuvables[2] et les expose (de novembre 1974 à janvier 1975), à Marseille, à la Vieille Charité[5]. Il publie en 1972 un second catalogue, le Catalogue de timbres-poste introuvables[2],[6].

C'est à son initiative que l'Oupeinpo a été (re)fondé en 1980. Aussi Carelman portait-il le titre de « régent d'Hélicologie », en référence à la Gidouille d'Ubu, du Collège de 'Pataphysique[7]. Nommé le 8 septembre 2012, Transcendant Satrape du dit Collège.

À titre de farce, Jacques Carelman a laissé croire pendant des années qu'il avait été pilote de chasse, ce qui n'est pas le cas.[réf. nécessaire]

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Saroka la géante, conte, Le Terrain vague, 1965
  • Zazie dans le métro, bande dessinée d'après Raymond Queneau, Gallimard, 1966
  • Catalogue d'objets introuvables et cependant indispensables aux personnes telles que acrobates, ajusteurs, amateurs d'art, alpinistes..., Balland, Paris, 1969 ; Livre de poche, 1975 ; Le Cherche midi, Paris, 1999, 2010
  • Petit supplément à l'« Encyclopédie » de Diderot et d'Alembert, recueil de planches sur quelques sciences, métiers et arts mécaniques du XXe siècle, avec leur explication, Balland, Paris, 1971
  • Catalogue de timbres-poste introuvables, Balland, Paris, 1972 ;
  • 1
  • La Peinture au quart de tour, Paris, Au crayon qui tue, 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]