Jacques Cardona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Cardona
Naissance
Haute-Garonne, Drapeau de la France France
Décès (à 62 ans)
Aussonne (Haute-Garonne)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Producteur de musique
Genre musical Variété
Années actives Années 1970 et 1980
Labels Saban

Jacques Cardona, né le , et mort le à Aussonne (Haute-Garonne), est un auteur-compositeur-interprète et producteur de musique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1946, Jacques Cardona suit des études de sciences économiques et sociales puis débute dans la musique sous le nom d'Apollo.

En 1971, au 36 de la rue Condorcet à Toulouse, dans un petit garage pour remiser les voitures il monte le "studio Condorcet" avec Roger Loubet (futur chef d'orchestre et arrangeur pendant 20 ans de Michel Sardou) et les frères Jean-Michel et François Porterie avec qui il codirige le studio (le studio déménagera en 1975 au 48 de la rue Matabiau à Toulouse).

Tous ces amis musiciens aux compétences très complémentaires vont fabriquer un son unique grâce à Roger Loubet (le magicien orchestrateur), François Porterie (un des meilleurs preneurs de son Français) et Jacques Cardona (touche à tout de génie) auxquels viendront se rajouter d'autres musiciens Toulousains de très haut niveau comme Pierre Téodori, Patrice Locci, Jean Louis Pujade (futur Emile et Images), etc.etc.

Le studio Condorcet devient rapidement célèbre pour la qualité du son « à la californienne » appelé par tous les professionnels "le son Condorcet" qui dépasse de loin celui des studios parisiens alors qu'au départ il n'a été créé que pour travailler uniquement les propres musiques de ce groupe d'amis musiciens dont Pierre Groscolas (qui met en place ses premières compositions comme "fille du vent").

Avec ses trois confrères Jacques Cardona constitue ensuite le groupe The Sweepers dont il est le chanteur. Le groupe obtient un succès européen avec le titre Harlem song qui n'a toutefois qu'un succès d'estime en France.

Pendant des années le studio ne désemplira pas et les artistes se bousculeront pour venir enregistrer (Johnny Hallyday, Francis Cabrel, Adamo, Gloria Gaynor, Jimmy Cliff, Dick Rivers, Gérard Lenorman, Hugues Aufray, Serge Guirao, Lara Fabian, Richard Cocciante, Mike Brant, Michel Sardou, Gold, Pierre Grocolas, etc.etc.)

Le producteur Haim Saban, cofondateur du groupe Saban Entertainment avec Shuki Levy, le contacte à la fin des années 1970 et lui propose de devenir interprète de génériques pour des séries d'animation tels Goldorak (1978) Ulysse 31 (1981) Les Mystérieuses Cités d'or (1983) Inspecteur Gadget (1983) ou encore Lucky Luke (1984). Les chansons en français sont enregistrées à Condorcet.

À partir 1981, Jacques Cardona produit et développe la carrière du groupe Gold et cédera le studio en 1985 à Bernard Laville (RIP).

Après la cession du studio il ne se consacrera qu'à la composition de musiques.

Cardona compte de nombreuses compositions pour des artistes tels que Claude François, Johnny Hallyday, Francis Cabrel, Adamo, Gloria Gaynor, Jimmy Cliff, Dick Rivers, Hugues Aufray, Lara Fabian, Richard Cocciante, Marie Myriam (Tout est pardonné) Mike Brant, Michel Sardou (Tous les bateaux s'envolent), Gold (Capitaine abandonné, Plus près des étoiles, Ville de lumière) et il coréalise l'album Cadillac de Johnny Hallyday avec Étienne Roda-Gil (1989) Pierre Groscolas, etc.etc.

Dans les années 2000, il projette de réaliser un album "classique" avec des chœurs d'opéra.

Jacques Cardona meurt d'un AVC le 1erdécembre 2008 à Beauzelles (31) à l'age de 62 ans.

Auteur-compositeur[1][modifier | modifier le code]

  • Titres
    • « O my mother » (1970) du groupe Moebius Bottle (avec François Porterie)
    • « On s'aimera » (1973), Interprète : Frank ;
    • « Summer sun » (1973), Interprète : Red Moon ;
    • « Bye bye baby » (1974) du groupe The Sweepers
    • « Harlem song » (1975) du groupe The Sweepers
    • « Panpan Kuku » (1977), Interprète : Skeff ;
    • « Fait' plus l'autruche votez Coluche » (1981), Interprète : La Voix du peuple ;
    • « Plus près des étoiles » (1985), Interprète : groupe Gold ;
    • « Capitaine abandonné » (1985), Interprète : groupe Gold ;
    • « Laissez-nous chanter » (1986), Interprète : le groupe Gold ;
    • « Ville de lumière » (1986), Interprète : le groupe Gold ;
    • « Tout est pardonné » (1986), Interprète : Marie Myriam et Jacques Cardona ;
    • « Tous les bateaux s'envolent » (1987), Interprète : Michel Sardou ;
    • « Quelle importance » (1987), Interprète : [Vladimir Max]
    • « Croire » (1988), Interprète : Lara Fabian ;
  • Album

Interprète-compositeur génériques télé[2][modifier | modifier le code]

  • Lucky Luke
    • « Bang Bang Lucky Luke » (1983) ;
  • Frank Chasseur de fauves (série télévisée)
    • « Frank Chasseur de fauves » (1983) ;
  • Inspecteur Gadget[3] (1983)
    • « Inspecteur Gadget[3] »,
    • « Inspecteur Gadget, La chanson de Fino »,
    • « Inspecteur Gadget, La chanson de Sophie » ;
  • Les Mystérieuses Cités d'or (1983)
    • « Les cités d'or » (Générique),
    • « Les Mystérieuses Cités d'Or, Thème de Tao »,
    • « Les Mystérieuses Cités d'Or, Thème de Zia » ;
  • Ulysse revient » 2e version du générique (1983)
    • « Ulysse 31 : qui battra qui ? »,
    • « Ulysse 31, La chanson des Dieux »,
    • « Ulysse 31, Thémis et Nono »,
    • « Ulysse 31, Ulysse revient »,
    • « Ulysse 31, Vol du vaisseau ».

Publication[modifier | modifier le code]

  • avec Gérard Solivere, Le testament de l'Omeyade, Bibliophane (Daniel Radford), , 412 p.
    Roman sur l'ésoterisme et l'égyptologie.

Notes et références[modifier | modifier le code]