Jacques Bompaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bompaire.
Jacques Bompaire
Date de naissance
Profession Professeur des universités
Président de l’université Paris Sorbonne-Paris IV

Jacques Bompaire, né le à Angers, mort le au Chesnay (Yvelines), est un helléniste et un professeur des universités de langue et littérature grecques de la période romaine et byzantine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (promotion 1943), il s'engage en 1944 pour le restant de la Deuxième Guerre mondiale. Reçu premier à l'agrégation de lettres classiques en 1947, il est membre de l'École française d'Athènes en 1948. Il consacre sa recherche doctorale à Lucien de Samosate, et soutient en 1956 une thèse d'État intitulée Lucien écrivain. Imitation et création[1]. Sa thèse complémentaire, soutenue la même année, est consacrée quant à elle aux Praktika de Xéropotamou, il y édite et commente des actes de recensement concernant le domaine foncier du couvent Xéropotamou au Mont Athos à l'époque byzantine[2].

L'année suivante, il est élu professeur de philologie classique à l'université de Rennes. Il est ensuite nommé recteur de l'académie de Nantes, puis recteur-adjoint de celle de Paris. Il devient professeur à l'université Paris IV, dont il préside l'Institut de grec à partir de 1973. De 1981 à 1988, il est président de cette université, en succession de Raymond Polin. Il appartient à l'équipe « archives de l'Athos » du Centre de recherche d'histoire et civilisation de Byzance (chaire 23 du Collège de France/UMR 8167 du CNRS).

Il préside l'association Guillaume Budé de 1989 à 1996, puis en devient le président d'honneur, jusqu'à sa mort. Il a été président de la Société de l'histoire du protestantisme français de 1982 à 1990.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

Mélanges[modifier | modifier le code]

Opôra, la belle saison de l'hellénisme: Études de littérature antique. Études de littérature antique offertes au recteur Jacques Bompaire, Presses de l'université Paris-Sorbonne, Paris, 2001 (bibliographie complète insérée).

Ouvrages en tant qu'auteur[modifier | modifier le code]

  • 1974 : La paléographie grecque et byzantine, introduction en collaboration avec Jean Irigoin, Colloques internationaux du CNRS, no 559, Paris, 21-25 octobre 1974
  • 1981 : « Photius et la Seconde Sophistique, d'après la Bibliothèque », dans Travaux et Mémoires, t. VIII, p. 79-86.
  • 1993 : « Diplomatique et rhétorique à l'époque de Michel VIII Paléologue, 1258-1282 », dans Jean-Pierre Bardet et Madeleine Foisil (sous la direction de), La vie, la mort, la foi, le temps, mélanges offerts à Pierre Chaunu, Presses Universitaires de France, p. 671-681
  • (fr) Lucien écrivain. Imitation et création, Éditions Robert Laffont, (1re éd. 1958), 1248 p. (ISBN 9782221109021)

Ouvrages en tant qu'éditeur scientifique[modifier | modifier le code]

Œuvres de Lucien de Samosate[modifier | modifier le code]

  • Œuvres, texte établi et traduit en français par Jacques Bompaire, Paris, Les Belles Lettres, Collection des universités de France:
    • Tome 1, 2003, (contient Phalaris A, Phalaris B, Hippias, Dionysos, Héraclès , À propos de l'ambre ou des cygnes, Éloge de la mouche, Nigrinos, Vie de Démonax et La salle).
    • Tome 2, 2003, (contient Éloge de la patrie, Les « longue-vie », Histoires vraies A, Histoires vraies B, Qu'il ne faut pas croire à la légère à la calomnie, Le jugement des voyelles, Le banquet ou les Lapithes, Le pseudosophiste ou le soléciste, La traversée pour les enfers ou le tyran et Zeus confondu).
    • Tome 3, 2003, (contient Zeus tragédien, Le songe ou le coq, Prométhée, Icaroménippe ou l'homme qui va au-dessus des nuages et Timon ou le misanthrope).
    • Tome 4, 2008, (contient Charon ou les observateurs, Les vies des philosophes à l'encan, Les ressuscités ou les pêcheurs et La double accusation ou les tribunaux).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse de lettres, notice Sudoc, consultée en ligne le 3.07.15.
  2. Thèse complémentaire de lettres, notice Sudoc, consultée en ligne le 3.07.15.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Jacques Bompaire », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 359-360 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]