Jacques Alexandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques Alexandre
Naissance
Paris 16e, France
Décès (à 90 ans)
Carcassonne, France
Spécialité journaliste parlementaire,
Médias
Pays Drapeau de la France France
Radio Radiodiffusion nationale, RTF, ORTF, Radio France Internationale
Fonction Journaliste, rédacteur en chef adjoint

Jacques Alexandre est un journaliste français né à Paris le et mort à Carcassonne le à l'âge de 90 ans[1].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jacques Alexandre est mobilisé par le Service du Travail Obligatoire, avant de s'engager dans la résistance dans le Maquis du Vercors[2]. En 1944, il débute à la Radiodiffusion nationale, ancêtre de l'ORTF puis de Radio France. En 1945, à la suite de la réorganisation de la profession de journaliste, il a la particularité de recevoir la carte de presse no 1.

Après avoir débuté à la radio comme journaliste politique, Jacques Alexandre est le premier à assurer une revue de presse quotidienne à l'antenne, s'attirant parfois les critiques du Général de Gaulle, alors président de la République[3]. À cause de son engagement dans le syndicat Force Ouvrière (il est alors secrétaire général du syndicat à l'ORTF) il sera révoqué pendant 6 mois à l'issue des événements de Mai 68[2].

Réintégré en 1969, Jacques Alexandre devient en 1972 directeur de l'information adjoint de la première chaîne de l'ORTF[4],[5], puis en 1974 rédacteur en chef adjoint de la toute jeune Radio France internationale.

Il est fait officier de la Légion d'honneur en 1984, et prend sa retraite en 1985.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]