Jacques Abeille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 18 décembre 2014 à 13:40 et modifiée en dernier par Pierre Laurendeau (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Abeille
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

Jacques Abeille, dit aussi Léo Barthe, est un écrivain français né en 1942. Il est l'auteur d'une œuvre romanesque difficilement classable, qui a été couronnée par la mention spéciale du Prix Wepler en 2010.

Son œuvre la plus connue, la série romanesque du Cycle des contrées, se déroule dans des pays imaginaires.

Jacques Abeille se définit comme « l’archiviste de ses propres textes » : ceux que l’on écrit pour garder la trace du présent (le cahier de Barthélemy Lécriveur dans Le Veilleur du jour), ceux qui structurent la société (Les Jardins statuaires) ou encore ceux qui sont enracinés dans le sable (les stèles de L'Écriture du désert).

Principaux livres

Chez Deleatur

  • "Little Dirties for Rikki" a été tiré à 100 exemplaires...pour les amis de Deleatur. 1981
  • Le Voyageur attardé, dessin d’Alain Royer, la Nouvelle postale, 1981. Rééd. en recueil in Celles qui viennent avec la nuit, l’Escampette, 2000.
  • [Sous le pseudonyme de Léo Barthe] L’Amateur de Conversation, gravure de Fred et Cécile Deux, 1981. Rééd. in Les Carnets de l’Amateur, L’Escampette, 2001.
  • Fable, poèmes, 1983.
  • Un Cas de lucidité, dessins de l’auteur, Petite Bibliothèque de littérature portative, 1984. Rééd. les Minilivres 1996. Rééd. en recueil in Celles qui viennent avec la nuit, l’Escampette, 2000.
  • Famille/Famine, dessins de l’auteur, coédition le Fourneau/Deleatur, 1985.
  • L’Homme nu (les Voyages du Fils I), la Compagnie des Indes oniriques, 1986 (ce texte fait partie du cycle des Contrées).
  • Lettre de Terrèbre, les Minilivres, 1995 (ce texte fait partie du cycle des Contrées).
  • Le Peintre défait par son modèle, les Minilivres, 1999.
  • Louvanne, gravure de Philippe Migné, la Compagnie des Indes oniriques, 1999.
  • L’Arizona, collage de Philippe Lemaire, les Minilivres, 1999.
  • Un Beau Salaud, dessin de l’auteur, les Minilivres, 2001.
  • L’Écriture du Désert, pictogrammes de l’auteur, la Compagnie des Indes oniriques, 2003.

Chez d'autres éditeurs

  • Le Corps perdu, dessins d’Anne Pouchard, Même et Autre, 1977.
  • Le plus commun des mortels, Les Cahiers des Brisants, 1980.
  • Un journal de nuit, proses accompagnant les Métiers du Crépuscule, collages de Jean-Gilles Badaire, Les Cahiers du Tournefeuille, 1988.
  • La Clef des Ombres, Zulma, 1991.
  • En Mémoire morte, Zulma, 1992.
  • L’Ennui l’après-midi, gravures de l’auteur, le Fourneau, 1993.
  • Le gésir, Tournefeuille, 1993.
  • La Guerre entre les arbres, Cadex, 1997.
  • Divinité du rêve, L’Escampette, 1997.
  • L’Amateur, L’Escampette, 2001.
  • Celles qui viennent avec la nuit, L’Escampette, 2001.
  • Pierre Molinier, Présence de l’exil, Pleine Page, 2005.
  • Belle humeur en la demeure, Le Mercure de France, 2006.
  • Séraphine la kimboiseuse, Atelier in8, 2007.
  • Odeur de sainteté, Atelier in8, 2010.
  • Le comparse, Atelier in8, 2012.
  • Brune esclave de la lenteur, avec des "petites peintures" de l'auteur, Ab irato, 2014.

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes