Jacques-Martin Tétaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Médaillon sur la tombe de Jacques-Martin Tétaz, au cimetière du Père-Lachaise.

Jacques-Martin Tétaz est un architecte français né à Paris le , mort à Rueil-Malmaison le .

Il entre à l'école des Beaux-Arts en 1836 où il est l'élève de Jean-Nicolas Huyot puis d'Hippolyte Lebas. ll remporte le second prix de Rome d'architecture en 1841, le prix départemental en 1842, il remporte enfin en 1843 le premier grand prix pour un palais de l'Institut. Il séjourne à la villa Médicis, à Rome, de 1844 à 1848. En 1848, il fait un envoi très remarqué du temple de l'Érechtée d'Athènes qui lui a valu une médaille de troisième classe à l'Exposition de 1855.

À son retour en France, il a fourni des dessins d'architecture à la Revue de César Daly. En 1855 il est nommé inspecteur au château de Pau dont il a continué les travaux de restauration après Alexis Paccard.

Malgré la qualité de ses études, il n'est connu que par le palais de l'Alma, nouvelles écuries de Napoléon III, située au 11 quai Branly, dans le 7e arrondissement de Paris, construit entre 1861 et 1864 et actuel siège notamment du Conseil supérieur de la magistrature[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Gustave Vapereau - Dictionnaire universel des contemporains, contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers.... II. I-Z - Hachette - 1858