Jacopo Vignali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jacopo Vignali
Jacopo vignali, apparizione di san pietro.jpg

L'apparition à Saint-Pierre

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jacopo Vignali (Pratovecchio en 1592 - Florence, 1664) est un peintre italien de l'école florentine au début de sa décadence.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été l'élève de Matteo Rosselli (1578 - 1650) et le maître de Carlo Dolci.

En 1614, il adhèra à la Compagnia di San Benedetto Bianco, à Florence, et en 1616, il entra à l'Accademia del Disegno, dont il devint académicien en 1622.

Jusqu'en 1663 il travailla pour divers commanditaires dont Angelo Galli, Giovanni Guadalberto Guicciardini, le cardinal Carlo de' Medici et pour les familles Buonarroti (1616), Riccardi, Accolti, Mazzei et Torrigiani-Colonna.

Il travailla également à Lucques (1643) et à Pise (1649).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jésus descend de la croix pour montrer à Saint Bernard les blessures sur son dos (1623)[1], église dei Santi Simone e Giuda, Florence
  • Cyparissos (Vers 1625) (donation Kaufmann et Schlageter) Musée des Beaux-Arts de Strasbourg[2]
  • Crucifix porté en Ciel d'anges et adoré de Saints (1631), toile signée et datée, église San Martino à Montughi. Présente, en fond, le panorama de Florence.
  • Saint Martin donnant son manteau à un pauvre, dôme de Pietrasanta
  • Transfiguration, dôme de Pietrasanta
  • Vierge à l'Enfant et saints, église San Bartolomeo à Badia a Ripoli
  • Saint Augustin, église Santa Maria dei Candeli
  • L'Extase de saint François (1634), église Santo Stefano in Pane
  • Circoncision (1634), chapelle Martini de la paroisse de Sesto Fiorentino
  • Saint Michel, église San Gaetano
  • Tobie et l'ange Gabriel, huile sur toile, 133 × 161 cm, musée de San Marco, Florence. Il se trouvait dans le cellier du couvent[3].
  • Vierge à l'enfant apparaissant à plusieurs saints, huile sur toile, 65 × 34 cm, collection particulière
  • Pyrame et Thisbé, dessin, département des Arts graphiques du musée du Louvre
  • Peintures au Museo di San Francesco à Greve in Chianti
  • Peintures au réfectoire de l'ancien couvent de Santa Maria degli Angioli
  • Peintures à la Casa Buonarroti via Gibeline.
  • À la Basilica della Santissima Annunziata :
    • Vierge en Assomption avec San Vitale, Sant'Alessandro et San Gregorio sur l'autel de la chapelle de la Madonna degli Angeli  ;
    • Martyre de Saint Lucie sur l'autel d'une autre chapelle,
    • Sainte Marie Madeleine et Sainte Margherita de Cortona , fresques sur la coupole de la même chapelle.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Riccardo Spinelli, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 671
  2. Notice du musée de Strasbourg
  3. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 391

Liens externes[modifier | modifier le code]