Jacobo Borges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borges.
Jacobo Borges
Jacobo Borges 2010.JPG

Jacobo Borges en 2010.

Naissance
Nom de naissance
Jacobo Borges
Nationalité
Activités
peinture, réalisateur, metteur en scène
Distinction

Jacobo Borges est un peintre, réalisateur et metteur en scène vénézuélien, né à Caracas le .

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1949 à 1951, il fait ses études à l'Escuela des artes plásticas y aplicadas, à Caracas. De 1952 à 1956, il étudie la peinture à Paris. En 1956 il fait sa première exposition personnelle à Caracas. Ses peintures réalistes et violentes constituent une critique du monde sud-américain. Borges se considère lui-même comme un peintre témoin, un « communicateur » qui s'intéresse à la symbolique des choses plutôt qu'à des questions de style.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Les thèmes de l'œuvre de Borges commencent à apparaitre en 1960 avec un tableau-clé La Pêche. On y voit « le rire en rictus et le rictus en mort et la mort en chanson et la chanson en cri »[réf. nécessaire]. Dès 1964, son iconographie se précise : il peint des prélats, des prostituées, des militaires, des cadavres, des femmes nues et monstrueuses. En 1965, il cesse de peindre, par « haine de la société la plus cruelle et hypocrite de l'histoire » (L. Silva) et se consacre à la réalisation d'un grand spectacle audiovisuel, Images de Caracas. En 1971, il revient à la peinture et exagère encore ses représentations de la société vénézuélienne. Dans les années 1980 il réalise une série d'autoportraits. Parallèlement à la peinture il écrit avec un style baroque qui fait écho à celui de ses toiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]