Jacob de Toul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacob de Toul
Biographie
Naissance au VIIIe s.
Inconnu
Décès vers 767 (?)
Inconnu
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale vers 756 (?)
Évêque du diocèse de Toul
vers 756 (?) – vers 767 (?)

Jacob († 767 (?)) ou Jakob, est le vingt-quatrième évêque de Toul.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'évêque Jacob succéda à Godon de Toul vers 756. Abbé du monastère de Guémonde à Hornbach avant d'être promu à l'épiscopat, Jacob conserva toute sa vie l'amour de la solitude. Cependant, il assista à l'assemblée générale de la nation tenue en 757 à Compiègne[1] par le roi Pépin le Bref ; assemblée qui est mise au nombre des conciles comme toutes celles de ce temps là parce que les évêques du royaume y étaient convoqués aussi bien que les seigneurs laïques. Le même prince fit don à cet évêque de l'abbaye de Saint-Dié et l'appela au concile d'Attigny en 765. Deux ans après, Jacob fit un voyage à Rome et passa à son retour par le monastère de Saint Bénigne, à Dijon, où il fut attaqué d'une maladie dont il mourut. Les religieux l'enterrèrent dans leur église et ses vertus lui méritèrent le titre de Saint.

Il avait une sœur du nom de Liliosa.

Son successeur a été l'évêque Bornon.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Augustin Calmet, Histoire ecclésiastique et civile de la Lorraine, t. 1, Nancy, , p. 536.
  • A.D. Thiéry, Histoire de la ville de Toul et de ses évêques, suivie d'une notice de la cathédrale, vol. 1, Paris, Roret, , p. 75 [lire en ligne].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'évêque Jacob souscrivit ainsi aux actes du concile de Compiègne : "Jacob peccator episcopus subscripsi" ; et à ceux du concile d'Attigny : "Jacob episc. de monasterio Gamundias"