Jacob Milkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacob Milkin
Naissance
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
AuschwitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Милькин, Янкель-Меер Нохим-АроновичVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Formation
Maître
Enfant
Portrait d'une jeune fille (après 1910)

Jacques (ou Jacob) Milkin, de son nom russe Ianker-Meïer Nokhim-Aronovitch Milkine (russe : Янкель-Меер Нохим-Аронович Милькин), né en 1877 à Mahilyow, en Biélorussie, alors dans l'Empire russe, et mort en 1944, peut-être à Auschwitz, est un peintre russe faisant partie de l'École de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie entre 1901 et 1909, à Saint-Pétersbourg, d'abord à l'école d'art puis à l'Académie impériale des beaux-arts et dans l'atelier d'Ilia Répine. Il obtient le titre de peintre pour son tableau Deux sœurs («Две сестры»)[1].

Il participe en 1918 à la fondation du cercle artistique de Moscou en 1918, et, cette même année, à l'exposition de peinture et de sculpture d'artistes juifs de Moscou. Cette exposition présente 233 œuvres d'artistes connus, dont Natan Altman, Isaak Brodsky, L. M. Antokolski, I. I. Garbovitch, I. I. Guintsbourg, Solomon Ioudovine, et d'autres[1],[2].

Il vit ensuite à Paris, où il peint surtout des portraits. Il expose et participe à des salons en France. En 1931 il organise un cours de dessin, de peinture et de sculpture[1]. Il constitue également une collection de peintres russes, dont il ne se séparera pas, et s'intéresse à la culture juive[1],[3].

Pendant l'occupation allemande, il est interné dans le camp de Compiègne, puis libéré pour maladie. Il est à nouveau arrêté le 7 mars 1944 et déporté à Auschwitz, où il meurt[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(ru) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en russe intitulé « Милькин, Янкель-Меер Нохим-Аронович » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d et e (ru) « Милькин Жак (Янкель-Меер Нохим-Аронович) » [« Milkine Jacques (Ianker-Meïer Nokhim-Aronovitch) »], sur Искусство и архитектура русского зарубежья (www.artrz.ru) (consulté le 20 mai 2018)
  2. (ru) « Выставка картин и скульптуры художников-евреев » [« Exposition de peinture et de sculpture d'artistes juifs »], sur maslovka.org (consulté le 20 mai 2018)
  3. (en) Nadine Nieszawer, « Jacob Milkin », sur www.ecoledeparis.org (consulté le 21 mai 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adrian M. Darmon, Autour de l'art juif: encyclopédie des peintres, photographes et sculpteurs, Chatou, Carnot, (ISBN 2848550112) ;
  • Nadine Nieszawer, Peintres juifs de l’Ecole de Paris 1905-1939, Paris, Editions Denoël, (ISBN 9782207251423) ;
  • (ru) Oleg Leonidovich Leikind (dir.), Изобразительное искусство, архитектура и искусствоведение русского зарубежья [« Arts plastiques, architecture et production artistique russe à l'étranger »], Saint-Pétersbourg,‎ (ISBN 978-5-86007-597-9, OCLC 745989690, présentation en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]