Jacob Grojanowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob Grojanowski était un Juif polonais déporté au camp d'extermination de Chelmno, dont il s'évada le 19 janvier 1942. Il est connu pour son témoignage transmis par la résistance du ghetto de Varsovie au gouvernement polonais en exil à Londres.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il est possible que le nom de Jacob Grojanowski (parfois orthographié Grojnowski) soir le pseudonyme de Shlomo Winer, un évadé mentionné dans le témoignage de Podchlebnik.

Affecté au Sonderkommando depuis deux semaines, Grojanowski s'évade le 19 janvier 1942. Il se réfugie tout d'abord dans la ville de Grabow, puis gagne le ghetto de Varsovie où il prend contact avec la résistance. Selon certains témoignages, il quitte ensuite le ghetto pour Zamosc, d'où il est déporté vers Belzec où il est gazé.

Le rapport Grojanowski[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eugen Kogon, Hermann Langbein, Adalbert Ruckerl, Les chambres à gaz, secret État, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Arguments »,‎ , 300 p. (ISBN 2-773-0691-6[à vérifier : ISBN invalide])
  • (en) Shmuel Krakowski, Chelmno. A Small Village un Europe. The Forts Nazi Mass Extermination Camp, Jerusalem, Yad Vashem,‎ , 256 p. (ISBN 978-965-308-332-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]