Jacob Chestnut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacob Joseph CHESTNUT

Jacob Joseph Chestnut (28 avril 1940 - 24 juillet 1998) est le premier Afro-américain à avoir servi au Capitole des États-Unis et fut l'un des deux policiers du Capitole à avoir été tué en service[1]. Il est enterré dans le Cimetière National d'Arlington[2]. Ses obsèques ont inclus un discours du Président Bill Clinton et un survol d'avions militaires en "formation du disparu".

L'Officier Jacob Chestnut était de garde à l'entrée de la Document Door, au Capitole, quand un homme armé du nom de Russell Eugene Weston Jr fit son entrée. Chestnut, pourtant équipé d'un détecteur de métaux, fut pris par surprise par Weston, qui lui tira de dos une balle dans la tête à bout portant, le tuant immédiatement[3].

L'officier Chestnut et son camarade policier, l'officier détective John Gibson, furent les deux seules personnes tuées dans l'attaque. Une touriste subit de légères blessures après que des balles aient frôlé son épaule et son visage.

En 1998, la Chambre des représentants vota une motion pour baptiser le bureau de poste du 11550 Route Livingston à Fort Washington, Maryland, "Bureau de poste Jacob Joseph Chestnut"[4].

En 2000, le bâtiment abritant le 20e Escadron de Forces de sécurité de l'US Air Force à la Base Armée de Shaw, en Caroline du Sud, a été dédié à Chestnut, ancien membre des Forces de sécurité de l'Armée de l'air.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Saundra Torry, David Montgomery, « Officers Lost Their Lives Saving Others », The Washington Post,‎ 25/07/1998 (consulté le 28/06/2014), A1
  2. (en) « Arlington Cemetery »
  3. (en) « Officer Down Memorial Pages »
  4. http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query/z?c105:H.R.4516.EH: