Jack Portland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jack Portland
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Waubaushene (Canada)
Décès
Joueur décédé
Position Défenseur
A joué pour Canadiens de Montréal (LNH)
Cubs de Boston (CAHL)
Bruins de Boston (LNH)
Black Hawks de Chicago (LNH)
Bisons de Buffalo (LAH)
Rockets de Philadelphie (LAH)
Lions de Washington (LAH)
Carrière pro. 1933-1948

Jack Frederick Portland (né le à Waubaushene[1], en Ontario, au Canada - mort le ) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste de défenseur. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1932 en tant que sauteur et triple-sauteur[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant d'entamer une carrière professionnelle dans le hockey, Portland est sélectionné pour participer aux Jeux olympiques d'été de 1932 avec l'équipe du Canada. Alors détenteur du record canadien du saut en hauteur avec 1,94 mètre (6 pieds 4 pouces 3/8), il y participe dans cette discipline ainsi que dans celle du triple saut. Il termine la compétition à la 9e place du saut en hauteur en ayant franchi 1,85 mètre[3] et n'est pas classé lors du triple saut[4].

En 1933, il signe son premier contrat professionnel en hockey sur glace avec les Canadiens de Montréal pour une durée de deux ans. Échangé avant le terme de celui-ci aux Bruins de Boston contre Tony Savage et 7 500 dollars, il partage son temps de glace entre les Bruins et leur club-école, les Cubs de Boston, dans la Canadian-American Hockey League qui le sélectionne dans sa première équipe d'étoiles en 1936. Dès l'année suivante, il devient titulaire au sein de la défense des Bruins, ne manquant qu'un match des trois saisons régulières jouées pour les Bruins avec lesquels il remporte la Coupe Stanley en 1939. Il est échangé l'année suivante contre Des Smith des Black Hawks de Chicago qui ne le gardent qu'un demi-saison avant de le renvoyer à Montréal contre une somme d'argent. Engagé dans l'armée canadienne lors de la Deuxième Guerre mondiale, il interrompt trois ans sa carrière qu'il termine dans la Ligue américaine de hockey en 1948[5].

Il devient plus tard entraîneur d'équipes mineures et juniors et meurt en 1996.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1933-1934 Canadiens de Montréal LNH 31 0 2 2 10 2 0 0 0 0
1934-1935 Canadiens de Montréal LNH 5 0 0 0 2 - - - - -
Bruins de Boston LNH 15 1 1 2 2 - - - - -
1934-1935 Cubs de Boston CAHL 28 7 5 12 34 3 0 0 0 4
1935-1936 Bruins de Boston LNH 2 0 0 0 0 - - - - -
1935-1936 Cubs de Boston CAHL 47 4 6 10 95
1936-1937 Bruins de Boston LNH 46 2 4 6 58 3 0 0 0 4
1937-1938 Bruins de Boston LNH 48 0 5 5 26 3 0 0 0 4
1938-1939 Bruins de Boston LNH 48 4 5 9 46 12 0 0 0 11
1939-1940 Bruins de Boston LNH 28 0 5 5 16 - - - - -
Black Hawks de Chicago LNH 16 1 4 5 20 2 0 0 0 0
1940-1941 Black Hawks de Chicago LNH 5 0 0 0 4 - - - - -
Canadiens de Montréal LNH 42 2 7 9 34 3 0 1 1 2
1941-1942 Canadiens de Montréal LNH 46 2 9 11 53 3 0 0 0 0
1942-1943 Canadiens de Montréal LNH 49 3 14 17 52 5 1 2 3 2
1946-1947 Bisons de Buffalo LAH 50 2 14 16 25 2 0 0 0 0
1947-1948 Rockets de Philadelphie LAH 1 0 1 1 0
Lions de Washington LAH 56 5 14 19 19
Totaux LNH 381 15 56 71 323 33 1 3 4 23

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jack Portland », sur www.nhl.com (consulté le 27 novembre 2015)
  2. (en) « Jack Portland Biography and Olympic Results », sur www.sports-reference.com (consulté le 6 mars 2011)
  3. (en) « Athletics at the 1932 Los Angeles Summer Games: Men's High Jump », sur www.sports-reference.com (consulté le 6 mars 2011)
  4. (en) « Athletics at the 1932 Los Angeles Summer Games: Men's Triple Jump », sur www.sports-reference.com (consulté le 6 mars 2011)
  5. a et b (en) « Jack Frederick Portland, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 6 mars 2011).