Jack Bee Garland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jack Bee Garland
Jack Bee Garland.png
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jack Bee Garland ([1]) était un homme trans, auteur, infirmier et aventurier. Garland était aussi connu sous les noms Elvira Virginia Mugarrieta[2], Babe Bean[3], Jack Beam[4], Jack Maines[4] et Beebe Beam[5].

Vie et carrière[modifier | modifier le code]

En tant que Babe Bean

Né à San Francisco, en Californie, d'un père officier militaire servant de consul du Mexique à San Francisco, en 1897, il a pris résidence à Stockton (Californie). Utilisant son nom masculin « Babe Bean », et faisant semblant d'être mutique, il obtient un emploi au The Stockton Evening Mail comme auteur d'histoires axées sur les problèmes sociaux, tels que le jeu d'argent et le vagabondage.

En tant que Beebe Beam

Le , il adopte son identité masculine Beebe Beam, et accompagne les forces de l'armée américaine aux Philippines, en 1899, pour participer à la guerre américano-philippine, écrivant : « J'ai vu la guerre et je l'ai vécue »[6]. Beam était un mousse sur le transport de troupes du City of Para pour payer son aller vers les Philippines[6]. Beam est tombé malade au cours du voyage et a été mis à terre quand le capitaine a découvert son histoire. Les soldats se sont cotisés pour acheter son billet mais le capitaine n'a pas accepté son retour sur le bateau, alors les soldats lui ont donné un uniforme et l'ont caché jusqu'à ce qu'ils soient en toute sécurité loin de Hawaii. Beam a été découvert à nouveau et limité mais, habillé en soldat, il s'est échappé et a suivi les régiments aux Philippines. Beam a servi d'interprète de langue espagnole et d'infirmier, vivant dans des camps militaires avec le seizième, vingt-neuvième, quarante-deuxième et quarante-cinquième régiments des bénévoles d'infanterie américains. Pendant ce temps, aux Philippines, Beam n'a pas participé au combat, mais a été témoin de la bataille de San Mateo, et il a rejoint plusieurs marches à travers Luzon. Beam a accompagné les forces militaires des États-Unis à Santa Cruz, Laguna de Bey, Camarines et Caloccan, ainsi qu'à Manille.

Beam a passé près d'un an aux Philippines avant de retourner aux États-Unis. Le , il a publié « My Life as a Soldier », dans le magazine San Francisco Examiner.   Bien que Beam n'ait jamais été enrôlé et qu'il n'ait pas participé au combat, il a commercialisé l'histoire en tant que femme soldat aux Philippines.

Durant la Première Guerre mondiale, Beam a été arrêté en décembre 1917, à Seal Beach, comme espion allemand[4],[4].

En tant que Jack Bee Garland

Peu de temps après la publication de l'aventure aux Philippines, Beam a abandonné l'écriture de journal et prit l'identité Jack Bee Garland, vivant comme un homme pour le reste de sa vie. En tant que Jack Garland, il se consacre au travail social de la Croix-Rouge américaine et d'autres associations caritatives.

Garland meurt d'une péritonite à San Francisco, le [7]. L'hôpital a découvert que Garland avait vécu en tant qu'homme, provoquant une série d'articles de journaux. Garland avait un tatouage qui montrait un drapeau américain sous le mot de Manille aux côtés d'un insigne d'infanterie. Les journaux ont suggéré que Garland devrait être enterré avec les honneurs militaires comme un vétéran, et la sœur de Garland, Victoria Shadbourne, perpétue l'idée en suggérant que Beebe Beam avait été lieutenant dans l'armée américaine. Aucun enregistrement de ce service existait, et Garland a été refusé pour recevoir un enterrement militaire.

L'homme trans Lou Sullivan a écrit une biographie détaillée de Garland[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cain PA (1997) Stories from the Gender Garden: Transsexuals and Anti-Discrimination Law.
  2. Boag, Peter (2005).
  3. Boyd NA (1999).
  4. a, b, c et d Staff report (December 30, 1917).
  5. LaRocque, Émilie.
  6. a et b Gribble, Francis.
  7. Salmonson, Jessica A. The Encyclopedia of Amazons: Women Warriors from Antiquity to the Modern Era.
  8. (en) Sullivan, Louis, From Female To Male: The Life of Jack Bee Garland, Boston, Alyson Books, , 183 pages p. (ISBN 978-1-55583-150-9).

Liens externes[modifier | modifier le code]