Jacana à crête

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Irediparra gallinacea

image illustrant les oiseaux
Cet article est une ébauche concernant les oiseaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Irediparra gallinacea
Description de cette image, également commentée ci-après

Jacana à crête

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Jacanidae

Genre

Irediparra
Mathews, 1911

Nom binominal

Irediparra gallinacea
(Temminck, 1828)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Jacana à crête (Irediparra gallinacea) est une espèce d'oiseaux de la famille des Jacanidae. C'est la seule espèce du genre Irediparra. Comme les autres espèces de jacanas, il est capable de marcher sur les végétaux flottants des étendues d'eau douce tropicales.

Description[modifier | modifier le code]

Le mâle mesure 20 à 21 cm de longueur pour une masse de 85 g tandis que la femelle mesure 24 à 27 cm pour une masse de 140 g. L'envergure est de 39 à 46 cm. Le sommet de la tête (surmonté d'une crête rouge) et l'arrière du cou sont noirs. La face et la gorge sont blanches. Il a une large bande noire en bas de la poitrine et le ventre est blanc. Le dessous des ailes est noir. Le dos et le dessus des ailes est marron. La queue est noire. Doté de très longues pattes avec de très grands doigts, il a la réputation d'être l'oiseau au monde qui a les plus grands « pieds » par rapport au corps[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit au sud-est de Bornéo, au sud des Philippines, au Sulawesi, aux Moluques, dans les petites îles de la Sonde orientales, en Nouvelle-Guinée, en Nouvelle-Bretagne, dans le nord et l'est de l'Australie.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il habite les étendues d'eau douce avec une végétation aquatique (nénuphar ou jacinthe d'eau) suffisante pour former un plancher. Parce qu'il semble marcher sur l'eau, il est également nommé « oiseau Jésus »[1],[2].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de graines et d'insectes trouvés à la surface de l'eau.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle est polyandre. Elle pond quatre œufs dans un nid à la surface de l'eau qui sont couvés uniquement par le mâle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marcel Paton, Voyage à dos d'âme, Publibook, , 115 p. (ISBN 9782748349184, lire en ligne), p. 79
  2. « Lieux d'intérêt du parc national de Kakadu », sur www.australia.com,‎

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :