JK Edwards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

JK Edwards
Image illustrative de l’article JK Edwards
Fiche d’identité
Nom complet Juan Kalife Edwards
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (36 ans)
Gastonia, Caroline du Nord
Taille 2,02 m (6 8)
Poids 125 kg (275 lb)
Surnom J.K.
Situation en club
Club actuel Saint-Chamond Basket
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2002-2004 Rebels d'UNLV
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017
Quimper
Le Havre
Cholet
Le Havre
Gravelines-Dunkerque
Gravelines-Dunkerque
BC Donetsk
Gravelines-Dunkerque
Gravelines-Dunkerque
Limoges
Gravelines-Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez
Pau-Lacq-Orthez
Saint-Chamond Basket
18,2
11,5
09,1
08,3
06,6
14,2
-
08,1
09,5
07,7
07,4
05,6
06,9
-

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Juan Kalife Edwards, né le 6 septembre 1982 à Gastonia en Caroline du Nord, est un joueur de basket-ball professionnel américain. Il joue au poste de pivot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pivot de petite taille (2,02 m), JK Edwards compense son manque de taille par un physique imposant : il pèse 125 kg.

Formé dans le club des UNLV Rebels de l'université du Nevada à Las Vegas, Juan Kalife Edwards joue sous les ordres du célèbre Jerry Tarkanian dit « The Shark ». Durant ces deux saisons avec les UNLV Rebels, JK s'impose comme un joueur stable.

Edwards commence sa carrière professionnelle en France en 2004 à Quimper en Pro B. Il évolue successivement sous les couleurs du Havre (Pro A), de Cholet puis encore du Havre (avec Christian Monschau). À l'été 2008, JK Edwards suit son entraîneur dans le Nord de la France où il signe en faveur du BCM. Edwards est le capitaine et un très bon défenseur. Sa connaissance du basket-ball lui permet également de prendre le dessus sur des joueurs plus grands que lui. Enfin, sa générosité dans l'effort et son habitude à se jeter à corps perdu dans les batailles du terrain en ont fait rapidement un des joueurs préférés des spectateurs du Sportica, la salle de Gravelines.

En 2010, il rejoint le club ukrainien du BC Donetsk avec lequel il atteint la finale du championnat d'Ukraine. En août 2011, il retourne à Gravelines où il signe un contrat de deux ans[1].

À l'été 2013, il signe avec le CSP Limoges qui joue en Pro A. Il s'intègre très bien dans l'équipe et à la mi-saison il est le meilleur joueur à l'évaluation. Bon passeur, régulier, il est mobile et vif malgré son poids. À Limoges, l'entraîneur Jean-Marc Dupraz l'utilise parfois au poste d'ailier fort, parfois à celui de pivot[2]. Il remporte le titre de champion de France. Le 26 février 2014, il se fait opérer de la main droite et manque jusqu'à six semaines de compétition[3]. Il est champion de France 2013/2014 avec Limoges. À la fin de la saison, il est désigné meilleur sixième homme du championnat[4].

En octobre 2014, il part au Liban au Champville SC[3]. Finalement, son départ est avorté et il ne signe pas au Liban.

Sans club depuis son départ de Limoges au terme de la saison, il signe en décembre 2014 avec Gravelines[5]. Le contrat court d'Edwards arrive à son terme le 17 janvier 2015 mais Gravelines souhaite le conserver[6] et la LNB accorde au club sa prolongation[7].

Le 12 juillet, il signe à l'Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez[8].

Clubs[modifier | modifier le code]

Collège[modifier | modifier le code]

Université[modifier | modifier le code]

Professionnel[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le pivot JK Edwards signe pour deux ans à Gravelines », sur opl.fr, 14 août 2011.
  2. « Edwards aux mains d’argent », LNB,
  3. a et b « Limoges : J.K. Edwards absent plusieurs semaines », sur bebasket.fr, (consulté le 13 juillet 2015)
  4. « Trophée C&S : J.K. Edwards meilleur sixième homme de Pro A », sur bebasket.fr, (consulté le 13 juillet 2015)
  5. Sandrine Arrestier, « Basket - Pro A : JK Edwards à Gravelines, le retour du tonton, troisième! », sur lavoixdunord.fr, .
  6. Benjamin Guillot, « Le BCM veut garder J.K. Edwards », sur bebasket.fr, (consulté le 13 juillet 2015)
  7. Benjamin Guillot, « J.K. Edwards au BCM pour toute la saison », sur bebasket.fr, (consulté le 13 juillet 2015)
  8. Eric Traversié, « J.K. Edwards à Pau-Lacq-Orthez », sur lnb.fr, (consulté le 13 juillet 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]