JDS Ise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Ise (cuirassé).
Ise
Image illustrative de l'article JDS Ise
Le JS Ise dans le port d'Osaka en 2011.

Type Destroyer porte-hélicoptères
Histoire
A servi dans Pavillon de la force maritime d'auto-défense Force maritime d'autodéfense japonaise
Commanditaire Force maritime d'autodéfense japonaise
Chantier naval Ishikawajima-Harima, Tokyo
Quille posée
Lancement
Armé
Équipage
Équipage 360 officiers, officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 197 m
Maître-bau 33 m
Tirant d'eau 7 m
Tirant d'air 22 m
Déplacement 13 950 tonnes (lège), 18 000 tonnes à pleine charge
Propulsion COGAG, 2 propulseurs, 74MW
Puissance 100 000 ch
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Électronique système de combat ATECS (Advanced Technology Combat System)
radar de recherche et de conduite de tir FCS-3
radar de surface OPS-20
sonar OQS-XX
Aéronefs jusqu'à 11 hélicoptères, dont 3 SH-60K Seahawk de lutte anti-sous-marine et 1 MCH-101 de lutte anti-mines
Possibilité d'embarquement du AH-1J Cobra, de AH-64J Apache ou de V-22 Osprey.
Carrière
Port d'attache Kure
Indicatif DDH182

Le JS Ise (DDH-182) est un destroyer porte-hélicoptères (DDH dans la classification du Japon) de la Force maritime d'autodéfense japonaise, lancé le 21 août 2009. C'est le second navire à porter le nom de l'ancienne province d'Ise, après un croiseur cuirassé du début du XXe siècle et le second de la classe Hyūga[1].

Service[modifier | modifier le code]

Le navire et son sister ship, le JS Hyūga ont pris part aux opérations de secours après le tremblement de terre et le tsunami de Tōhoku en 2011, il a servi à livrer des vivres et à apporter des secours aux sinistrés[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire et spécifications du JS Ise », sur Military factory.com (consulté le 14 juin 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :